Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agfa compte fermer son usine de Pont-à-Marcq : 175 emplois en jeu

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Le groupe belge Agfa, spécialisé dans l'imagerie, annonce ce jeudi son intention de fermer deux usines dont celle de Pont-à-Marcq au Sud de Lille qui emploie 175 personnes.

Le groupe Agfa annonce la fermeture de son usine à Pont-à-Marcq.
Le groupe Agfa annonce la fermeture de son usine à Pont-à-Marcq. © Maxppp - Martin Gerten

La crise du coronavirus n'a sans doute pas arrangé la situation. Mais les difficultés, Agfa y est confronté depuis plusieurs années. Le groupe belge spécialisé dans l'imagerie subit la baisse du marché de l'impression. Deux usines devraient ainsi fermer prochainement dont celle de Pont-à-Marcq à moins de 20 kilomètres au Sud de Lille. 175 postes devraient être supprimés

Pas d'amélioration à court ou moyen terme

Le site de Pont-à-Marcq produit les plaques d'impression Thermofuse, une technologie qui permet d'imprimer en grande quantité mais dont la demande diminue fortement ces dernières années. Dans un communiqué, le groupe affirme que "les prévisions du marché ne laissent entrevoir aucun signe d'amélioration à court ou moyen terme"

Voilà pourquoi le groupe belge décide de fermer son usine de Leeds au Royaume-Uni et celle de Pont-à-Marcq dans le Nord. Agfa précise qu'il recherchera prochainement des repreneurs pour pérenniser l'activité sur le site près de Lille. En 2006, le groupe avait déjà supprimé 2.000 postes à travers le monde. 

On ne réalise pas encore - Bruno, un salarié

Ce jeudi, ils sont plusieurs à se rassembler devant les grilles de l'usine. Un peu abasourdis par la nouvelle. Bernard Guettier, délégué CGT, était présent lors de la réunion avec la direction. "C'est moi qui suis sorti le premier de la réunion et qui ai annoncé ce qui allait arriver. Quand j'ai annoncé ça aux salariés, ça m'a choqué", s'étrangle-t-il. 

Bruno travaille à Agfa depuis ses 18 ans. Il n'est à quelques mois de la retraite. C'est un choc pour lui.

La moyenne d'âge des salariés est de 51 ans. Beaucoup craignent ne pas trouver d'emplois. "La direction doit annoncer des formations", exige Jean-Michel Bar, secrétaire CGT et membre du CSE. Mickaël, un coupeur d'aluminium de 40 ans, ne sait pas à quoi s'attendre dans les prochains mois. 

Les salariés sont choqués après l'annonce de la fermeture du site de Pont-à-Marcq.

La direction a décidé de suspendre l'activité du site jusqu'à lundi pour permettre aux salariés de se remettre du choc. Les négociations d'un plan social devrait démarrer à la mi-juin pour une fermeture au mois d'octobre minimum. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess