Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Aidants : les agents du service public vont pouvoir donner des jours de congés à leurs collègues

mercredi 10 octobre 2018 à 14:23 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Le don de jours de congés non pris à des collègues, déjà possible dans le privé, est désormais étendu aux agents du service public. Le décret autorisant ce genre de don a été publié au journal officiel ce mercredi. Les bénéficiaires sont ceux qui aident un proche malade ou handicapé.

Les personnes qui aident un proche malade ou handicapé peuvent bénéficier de dons de jours de congés.
Les personnes qui aident un proche malade ou handicapé peuvent bénéficier de dons de jours de congés. © Maxppp - Julio PELAEZ

Les fonctionnaires vont pouvoir, eux aussi, donner des jours de congés ou des RTT à des collègues qui s’occupent d'un proche malade, handicapé ou hospitalisé. Le décret qui étend cette possibilité aux agents publics a été publié ce mercredi au Journal officiel, comme le prévoyait la loi votée début 2018.

Des dons possibles depuis février dans le secteur privé

Comme dans le secteur privé depuis février, un "agent public civil" peut désormais, "sur sa demande, renoncer anonymement et sans contrepartie à tout ou partie de ses jours de repos non pris (...) au bénéfice d'un agent public civil ou militaire relevant du même employeur", dispose le décret.

Les syndicats voulaient une participation des employeurs publics

Les neuf organisations syndicales de la fonction publique avaient demandé à l'unanimité "une participation de l'employeur lorsqu'un ou une agent effectue un don de jours à un autre agent" dans un courrier envoyé en juin au secrétaire d'État en charge de la Fonction publique Olivier Dussopt. Une demande qui n'a pas été retenue dans le décret.

Contactée par l'AFP, Mylène Jacquot, secrétaire générale de la CFDT Fonction publique (2e syndicat représentatif), "regrette que la solidarité ne s'organise qu'entre agents, sans que l'employeur n'abonde le nombre de jours". Selon les derniers chiffres officiels, 8,3 millions de personnes aidaient en 2008 un proche malade, âgé ou handicapé, dont 57% de femmes.