Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aide à domicile en Indre-et-Loire : la crise du coronavirus a accentué les besoins

-
Par , France Bleu Touraine

Pôle Emploi met en place pendant plusieurs semaines un forum de recrutement en ligne, pour répondre aux besoins du secteur de l'aide à domicile. Plus d'une centaine de postes sont à pourvoir. Le secteur manque de bras, des besoins accentués par le confinement.

Il y a plus d'une centaine de postes disponibles dans le département, d'aide à domicile, d'auxiliaire de vie ou d'aide soignant
Il y a plus d'une centaine de postes disponibles dans le département, d'aide à domicile, d'auxiliaire de vie ou d'aide soignant © Maxppp - Alexis Sciard / Maxppp

Ce n'est pas une nouveauté, l'aide à domicile a toujours été un secteur qui recrute, mais ces besoins sont encore plus pressants aujourd'hui, en raison de la crise sanitaire. Depuis ce lundi, et jusqu'au 10 juillet, Pôle Emploi met donc en place un salon en ligne dédié à ce secteur. Plus d'une centaine de postes sont ainsi à pourvoir dans les prochaines semaines dans le département. 

"Il y a une hésitation d'aller s'orienter vers les EHPAD en raison du risque épidémique" - Michel Gueguen, du Pôle Emploi 37

Des besoins augmentés avec la crise que nous venons de traverser, comme l'explique Michel Gueguen, il est chargé de relations entreprises au Pôle Emploi d'Indre-et-Loire. "Il y a une relation de confiance qui s'instaure avec la personne qui intervient au domicile, ça rassure les personnes âgées d'avoir une personne identifiée qui intervienne pour les aider. Ça a été une remarque des professionnels, il y a une hésitation, temporaire j'imagine, dûe à la crise, d'aller s'orienter vers les EHPAD en raison du risque épidémique".

"Cette crise elle a décalé aussi les besoins de recrutement que nous avions. La période de confinement, c'est la période habituelle de recrutement pour l'été. Les recrutements n'ont pas pu avoir lieu, donc aujourd'hui on essaye de faire autrement", avance également Laure Blanc, la directrice de l'ADMR en Indre-et-Loire, association d'aide à domicile. D'où ce salon en ligne organisé par Pôle Emploi pour permettre à toutes les structures d'aide à domicile de pouvoir leurs offres d'emploi. Il y a plus d'une centaine de postes disponibles dans le département, d'aide à domicile, d'auxiliaire de vie ou d'aide soignant.

Des métiers pas assez valorisés, déplore l'ADMR

Sur notre antenne, en direct ce mardi matin, Laure Blanc est aussi revenue sur la crise sanitaire. Elle évoque les premières semaines comme "les pires" de sa vie professionnelle. "C'est un souvenir difficile, de voir qu'on doit inciter les aides à domicile à aller aider les personnes, sans rien au départ, sans masques, en première ligne ! Aujourd'hui on est un peu fâchés, car la prime aux soignants, elle est actée, la prime aux aides à domicile, elle ne l'est pas, alors qu'elles le méritaient. On sort de cette crise avec un goût amer. Aujourd'hui les soignants, on parle d'une prime de 1500, 1000, 500 euros, et puis les aides à domicile, des miettes, et encore, y a même pas de miettes".

On sort de cette crise avec un goût amer

En Indre-et-Loire, l'ADMR fait travailler 1200 salariés, qui interviennent quotidiennement auprès de 5000 à 5500 personnes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu