Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Aide alimentaire pendant le confinement : le point sur les distributions des associations en Creuse

-
Par , France Bleu Creuse

Pendant le confinement dû à l'épidémie de coronavirus, les associations se battent pour continuer de tourner, malgré le manque de bénévoles. La plupart se sont organisées pour poursuivre la distribution de colis alimentaires.

Photo d'illustration : la campagne d'hiver des Restos du Cœur à Brive en Corrèze.
Photo d'illustration : la campagne d'hiver des Restos du Cœur à Brive en Corrèze. © Radio France - Nicolas Blanzat

Depuis le début du confinement lié à l'épidémie de coronavirus, les associations caritatives doivent se réorganiser pour maintenir l'aide aux plus démunis. Elles font face à un manque de bénévoles : beaucoup, âgés, préfèrent rester chez eux pour ne prendre aucun risque. Il faut donc tourner en effectif réduit ou trouver de nouveaux volontaires en urgence.

Ensuite, les associations manquent elles aussi de protections : gants et gel hydroalcoolique par exemple pour éviter les contaminations. Malgré ces difficultés, les distributions de colis alimentaires continuent en Creuse.

La mairie pilote les distributions à La Souterraine

La Souterraine constitue un cas à part. La mairie a lancé un partenariat avec trois associations caritatives (Restos du cœur, Secours catholique, Secours populaire) qui manquaient de bénévoles à cause du confinement. La commune a recruté des volontaires pour organiser une distribution collective au gymnase de la Parondelle.

La première aura lieu le 31 mars de 14h à 17h, les prochaines seront les 14 et 18 avril. Les bénéficiaires doivent venir au gymnase récupérer leur colis alimentaire. Des mesures similaires à celles utilisées pour le premier tour des élections municipales ont été mises en place pour faire respecter un mètre de distance entre chaque personne.

Le Secours catholique

Les distributions du Secours catholique ont été interrompues pendant la première semaine du confinement ; elles ont repris le 23 mars. Elles ont lieu lundi toutes les semaines à Aubusson, certains mardi à Evaux les Bains, certains mercredi à Ladapeyre et chaque semaine le vendredi à Saint-Sulpice-les-Feuilles, en Haute-Vienne à la frontière de la Creuse.

Au niveau national, le Secours catholique a investi plus de deux millions d'euros de chèques services pour aider les familles à faire leurs courses. Ils fonctionnent comme des chèques vacances, dans des magasins. Ils seront distribués prochainement dans les communes creusoises où l'association n'organise pas de distribution comme Guéret et Bourganeuf.

Les Restos du coeur

Les douze centres des Restos continuent de distribuer des colis alimentaires, d'une manière ou d'une autre. Les 1850 Creusois bénéficiaires ne se retrouvent donc pas sans solution et peuvent continuer à chercher leurs provisions dans leur centre habituel. Dans certaines communes, les distributions se font moins souvent, par exemple une fois toutes les deux semaines au lieu d'une fois par semaine, mais les colis sont alors deux fois plus gros.

Dans cette période très particulière, l'association veut aussi venir en aide aux plus précaires qui ne sont pas forcément inscrits aux Restos. Les maires de Creuse ont été prévenus de ce nouveau dispositif : ils peuvent contacter les Restos pour leur signaler "une personne seule dans un petit village, esseulée, en grande précarité et sans voiture par exemple". Les Restos du cœur livreront alors un colis contenant des provisions pour deux semaines pour cette personne à la mairie.

  • Pour plus d'informations, contactez le président de l'association Gérard Rouchon au 05 55 51 10 90 ou 06 85 76 12 71.

La Croix Rouge

Les distributions sont maintenues dans six des sept communes où l'association est présente. Elles auront lieu à Aubusson les mardi 31 mars et 14 avril de 9h30 à 11h ; à Auzances le mardi 21 avril de 10h à 12h ; à Bourganeuf les vendredi 3 et 17 avril de 14h à 17h ; à Boussac le mercredi 15 avril de 14h à 16h ; à Dun-Le-Palestel le jeudi 2 avril de 9h à 12h et 14h à 16h et à La Souterraine les mercredi 1er et 15 avril de 11h à 16h30.

Faute de bénévoles, la distribution prévue le 9 avril est annulée à Guéret. La prochaine est organisée le 14 mai de 9h à 12h et de 14h à 16h. En attendant, la Croix-Rouge propose néanmoins à Guéret des colis d'urgence, sur appel des assistantes sociales.

Le Secours populaire

Le Secours populaire ferme ses portes pendant le confinement, ce qui signifie la fin de l'aide alimentaire pour environ 200 familles creusoises

La Banque alimentaire

Sorte de "grossiste" où se fournissent vingt-six associations creusoises, la Banque alimentaire tourne au ralenti pendant le confinement, faute de bras suffisants. Elle n'organise plus qu'une seule distribution par semaine, le vendredi, contre une tous les jours habituellement.

Par ailleurs, elle interrompt ses collectes de produits frais dans les grandes surfaces. Les associations qui travaillent avec la Banque alimentaire, comme le Secours catholique et la Croix Rouge, ne peuvent ainsi plus distribuer de laitages ou de viande fraîche par exemple pendant l'épidémie.

La Banque alimentaire dispose en revanche d'un stock important de surgelés, boîtes de conserve, pâtes, café, huile ou encore céréales.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu