Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Aides sociales : pour la ministre de la Santé, "pas question de faire des économies sur les plus vulnérables"

mercredi 6 juin 2018 à 8:47 - Mis à jour le mercredi 6 juin 2018 à 11:03 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Ce mercredi, le Canard enchaîné affirme que l’exécutif aurait décidé de faire 7 milliards d'économies en deux ans, en rognant sur les aides sociales. Mais la ministre de la Santé Agnès Buzyn, invitée sur RTL, a démenti ces informations. "Un plan d'économies n'a jamais été envisagé", a-t-elle dit.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn.
La ministre de la Santé Agnès Buzyn. © AFP - Ludovic MARIN

Alors que depuis plusieurs semaines, des rumeurs circulent sur les intentions du gouvernement en matière de prestations sociales, un rapport d'expert sur le sujet doit être remis à la fin du mois de juin. Dans son édition de ce mercredi, le Canard enchaîné affirme que le gouvernement souhaiterait économiser 7 milliards d’euros sur les aides sociales en deux ans, à partir du 1er janvier 2021.

Les aides sociales doivent donner aux Français "les moyens de leur émancipation"

La ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn, invitée sur RTL ce mercredi matin, a affirmé que les aides sociales doivent donner aux Français "les moyens de leur émancipation" et qu'il n'est "pas question de faire des économies sur les plus vulnérables". "Un plan d'économies n'a jamais été envisagé", a affirmé la ministre. 

Personne ne m'a demandé de trouver 7 milliards d'euros" - Agnès Buzyn 

"Personne ne m'a demandé de trouver 7 milliards d'euros", a-t-elle affirmé, démentant donc les informations du Canard Enchaîné sur un objectif de réduction des dépenses sociales assigné par l'Elysée et Matignon. "La stratégie du gouvernement, c'est de s'intéresser aux personnes, pas au budget", a assuré la ministre. "Nous avons affaire à des chômeurs en fin de droits, à des jeunes qui n'ont jamais trouvé un emploi et n'ont pas été formés", ou encore à des mères célibataires qui "se lèvent à quatre heures du matin pour faire des ménages dans les entreprises", a-t-elle souligné.

Un système "injuste et illisible"

Plus largement, "la question qui se pose est comment on simplifie le système", a-t-elle expliqué, qualifiant la situation actuelle de "maquis" à la fois "injuste et illisible". "Nous recherchons ce qui fonctionne, nous arrêtons de financer ce qui ne fonctionne pas" et "la totalité des prestations" sera passée au crible de "l'exigence d'efficacité" du gouvernement, a-t-elle dit.