Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Aides sociales : très peu de fraude à la CAF de Haute-Vienne

jeudi 12 juillet 2018 à 14:03 Par Alain Ginestet, France Bleu Limousin

La fraude aux allocations familiales en Haute-Vienne est infime. Voilà ce qui ressort du bilan 2017 des contrôles de la Caisse d'Allocations Familiales dans le département. Des contrôles qui n'ont d'ailleurs jamais été aussi nombreux.

Les contrôles de la Caisse d'Allocation Familiale 87 ont été nombreux en 2017 (image d'illustration)
Les contrôles de la Caisse d'Allocation Familiale 87 ont été nombreux en 2017 (image d'illustration) © Maxppp - Vincent Isore

Limoges, France

L'an passé, la CAF (Caisse d'Allocations Familiales) de la Haute-Vienne a effectué plus de 220.000 contrôles de toutes sortes et sur plusieurs critères (certains sont automatiques). Et sur près de 72.000 allocataires, plus de la moitié ont été contrôlés sur au moins un élément de leur dossier en 2017, selon le bilan officiel que la Caisse d'Allocations Familiales vient de rendre public sur les données de l'année dernière.

De l'argent récupéré... ou rendu

Ces contrôles ont permis à la CAF de Haute-Vienne de récupérer environ 4 millions d’euros, mais aussi de verser 2 millions d'euros de plus à des allocataires qui ne percevaient pas assez vue leur situation. Au sein des sommes récupérées, la plupart des cas concerne des sommes "indues" qui sont le plus souvent remboursées sans problème par les bénéficiaires de bonne foi. 

La fraude, elle, est extrêmement minoritaire: 182 fraudes ont été détectées sur la période concernée. Le plus souvent, il s'agit d'omissions ou de fausses déclarations faites à la CAF, "de faux et usage de faux", ou bien dans les cas les plus graves, "d’escroquerie". Pour l'an passé, la fraude a représenté 975 000 euros dans le département. Ce qui concerne 0,25 % de la population totale des allocataires.