Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Air France : les salariés appelés à une nouvelle grève le 23 mars

mardi 6 mars 2018 à 11:45 - Mis à jour le mardi 6 mars 2018 à 14:12 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Les personnels d'Air France sont à nouveau appelés à la grève, le 23 mars prochain, par onze syndicats. Comme lors du mouvement social du 22 février dernier, ils réclament une augmentation de salaire.

Lors de la grève à Air France, le 22 février dernier à l'aéroport de Roissy.
Lors de la grève à Air France, le 22 février dernier à l'aéroport de Roissy. © AFP - Philippe Lopez

Les salariés d'Air France sont à nouveau appelés à la grève, pour demander une augmentation de salaire, le 23 mars prochain. Onze syndicats de la compagnie aérienne appellent le personnel à se mobiliser. Ils avaient déjà fait grève le 22 février dernier, une journée lors de laquelle la moitié des vols long-courriers et un quart des vols, toutes distances confondues, avaient été annulés au départ de Paris.

Une nouvelle réunion le 15 mars pour durcir le mouvement ?

Les organisations de pilotes (SNPL, Spaf, Alter), d'hôtesses et stewards (SNPNC, Unsa-PNC, CFTC, SNGAF) et de personnels au sol (CGT, FO et SUD) se réuniront le 15 mars pour éventuellement "durcir le mouvement", ont précisé FO et SUD. La veille, le SNPL, majoritaire dans les cockpits d'Air France, mettra un terme à la consultation des pilotes pour "recourir, au besoin, à un ou plusieurs arrêts de travail" pouvant dépasser six jours. L'Unac, représentatif chez les personnels de cabine (PNC), qui ne fait pas partie de l'intersyndicale, appelle aussi à la grève le 23 mars.

Une augmentation de salaire de 6%

L'intersyndicale réclame une augmentation des grilles salariales de 6%,  afin de rattraper la perte de pouvoir d'achat subie, selon elle, depuis la dernière augmentation générale en 2011. La direction a décidé d'appliquer unilatéralement pour 2018 une augmentation générale de 1% en deux temps, couplée à une enveloppe d'augmentations individuelles (primes, promotions, ancienneté...) de 1,4% pour les seuls agents au sol.