Économie – Social

Airbnb : la ville de Strasbourg impose des règles

Par Lucile Guillotin, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mardi 2 août 2016 à 14:59

Logo de la société airbnb
Logo de la société airbnb - DR

La ville de Strasbourg veut encadrer les locations de meublés touristiques via Airbnb. Désormais, chaque propriétaire ne pourra pas louer plus de deux appartements et pas plus de neuf ans. Depuis le 1er août, Airbnb collecte directement la taxe de séjour (80 centimes d'euros) au profit de la ville.

La ville de Strasbourg veut encadrer les locations de meublés touristiques via Airbnb. 3.000 appartements sont ainsi loués dans la capitale alsacienne. Cela fait concurrence aux hôteliers qui proposent environ 10.000 lits.

Désormais, chaque propriétaire ne pourra pas louer plus de deux appartements (sauf s'il compense dans le même temps en transformant un bureau en appartement) et pas plus de neuf ans. Et depuis le 1er août, Airbnb collecte directement la taxe de séjour (80 centimes d'euros) au profit de la ville. Auparavant, les logeurs devaient le faire eux-même directement mais très peu s'acquittaient de cette taxe (environ 10%). Cela permettra de collecter environ 4 millions d'euros.

Jusqu'à 25.000 euros d'amende

La mairie ne veut pas interdire la pratique mais réguler le marché pour notamment éviter une concurrence déloyale pour les hôteliers. "Ceux qui louent un appartement sur Airbnb ont une activité hôtelière sans avoir à respecter les mêmes règles et les mêmes contraintes notamment en matière fiscale et puis surtout, ce sont des logements qui sortent du parc locatif. C'est pour cette raison qu'on veut limiter la pratique" précise Alain Fontanel, le premier adjoint au maire de Strasbourg. La ville va donc renforcer ses contrôles et les contrevenants risquent jusqu'à 25.000 euros d'amende.

Partager sur :