Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Airbus : Force Ouvrière demande un allongement des négociations

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Alors que devait se dérouler le 5 octobre prochain une réunion importante entre syndicats et direction d'Airbus, et avant la fin théorique des négociations le 15, Force Ouvrière demande plus de temps. Le syndicat majoritaire maintient la pression sur l'accord "activité partielle de longue durée".

Les représentants de FO lors de la manifestation contre le plan social d'Airbus en juillet dernier à Blagnac.
Les représentants de FO lors de la manifestation contre le plan social d'Airbus en juillet dernier à Blagnac. © Maxppp - Nathalie Saint-Affre

C'est bien parti pour l'accord majoritaire, c'est plus compliqué pour l'APLD (activité partielle de longue durée). C'est ainsi que l'on peut résumer la situation chez Airbus. Puisque Force Ouvrière, en sa qualité de syndicat majoritaire, détient les clés de la négociations. Et peu importe donc si la CFTC et peut-être la CFE-CGC sont eux prêts à signer. Les deux accords sont liés, ils doivent être tous deux signés.

L'accord majoritaire en bonne voie

À l'heure actuelle, l'accord majoritaire qui définit les grandes lignes du plan de sauvegarde de l'emploi est "en bonne voie, la dynamique est plutôt bonne" d'après FO. D'après le syndicat, l'activité partielle de longue durée permettrait de sauver 1.100 emplois; les mesures de pré-retraites (DCAA) 650, les départs volontaires et les départs à la retraite 600.  En tout, ce sont 2.800 licenciements qui seraient évités sur 5.000 initialement annoncés en juin. 

Lors d'un entretien avec l'entourage de la ministre déléguée à l'Industrie à Bercy ce 1er octobre, les représentants FO ont notamment plaidé pour l'augmentation de la période de DCCAA (dispositif de cessation d'activité anticipée, pré-retraite) à 36 mois pour sauver 1.000 emplois supplémentaires.

"Ce qui bloque, c'est le calendrier, on veut aller plus loin sur la capacité à aller chercher des départs volontaires pour éviter les départs contraints."  — Dominique Delbouis, coordinateur FO Airbus Group

L'accord APLD coince

Alors que les deux syndicats minoritaires valideraient l'accord, Force Ouvrière estime que le texte désavantage les salariés concernés, sur leur rémunération, les récupérations et les jours de congés. La direction propose qu'un tiers des salariés soient soumis à l'APLD, un "Airbus à deux vitesses" pour FO. 

"Une des solutions serait de gagner du temps. Nous, pour le début de la semaine prochaine, on n'est pas prêt." — Dominique Delbouis, FO

La date-butoir des négociations chez Airbus a été fixée au 15 octobre, qui peut être modifiée par accord.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess