Infos

Airbus : la fermeture du site de Suresnes annoncée pour fin 2018

Par Nathalie Doménégo et Martine Bréson, France Bleu Paris Région mardi 29 novembre 2016 à 13:06 Mis à jour le mardi 29 novembre 2016 à 13:53

Le site d'Airbus à Suresnes
Le site d'Airbus à Suresnes © Radio France - Nathalie Doménégo

La direction d'Airbus annonce la fermeture du site de Suresnes (Hauts-de-Seine) pour fin 2018. Le comité européen de l'entreprise s'est réuni ce mardi à Blagnac près de Toulouse pour évoquer la restructuration de l'entreprise. Il prévoit la suppression de 1.164 postes et la création de 230 emplois.

La direction d'Airbus l'a annoncé un peu avant 13h ce mardi matin. Elle met fin à toute activité de recherche à Suresnes (Hauts-de-Seine). Le site de Suresnes devrait fermer fin 2018. Il y aura 308 suppressions de postes et 150 mobilités de Suresnes vers Toulouse. Ce plan de restructuration se fera sur la base du volontariat, précise la direction des ressources humaines d'Airbus. Le groupe n'exclut cependant pas des licenciements si ses objectifs ne sont pas atteints en 2018. Un Comité d'entreprise consacré uniquement à Suresnes est prévu le 2 décembre 2016.

Le comité européen d'Airbus s'est réuni ce mardi matin à Blagnac pour faire le point sur la réorganisation du groupe. La direction prévoit en tout la suppression de 1.164 postes en Europe. Il annonce aussi la création de 230 emplois. Airbus emploie près de 140.000 personnes dans le monde et 54.000 en France.

Logique financière pour les syndicats, réduction des coûts pour la direction

Le groupe Airbus a un carnet de commandes record indique les syndicats qui dénoncent une "logique financière". Huit à dix ans de production serait assurées pour près de 1.000 milliards d'euros. Et pourtant le groupe vient de décider de supprimer au moins 1000 postes.

La direction d'Airbus rétorque qu'elle doit réduire ses coûts. Elle met en avant la concurrence de l'Américain Boeing et l'arrivée sur le marché d'avionneurs chinois "au dents longues".

Reportage quai Marcel Dassaut à Suresnes, devant le site d'Airbus

Les syndicats espèrent qu'il n'y aura pas de licenciements secs

Pour le responsable FO, la direction semble être attentive au traitement social. "Il devrait y avoir un ensemble de mesures comme des retraites anticipées, des reclassements, de la mobilité". Jusqu'à présent aucun plan de suppressions de postes chez Airbus ne s'est traduit par des licenciements secs. Mais les syndicats restent inquiets car ils remarquent que la "finance a pris une part de plus en plus importante chez Airbus".

Maria Perez, déléguée syndicale FO, s'adresse aux médias après l'annonce officielle de la direction

Pascal Simonnet, délégué syndical CFE-CGC, pour l'entreprise Airbus, à Suresnes.

La direction annonce 1164 postes supprimés en Europe, dont 640 en France

Sur les 650 salariés qui travaillent dans les bureaux du site de Suresnes, plus de 300 postes sont supprimés dans les services de la direction, à Suresnes. Et 150 autres en mobilité vers Toulouse. Mais quid des 190 autres ? Les salariés concernés espèrent avoir des réponses vendredi 2 décembre lors du prochain CE.

Partager sur :