Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements maintenus en vigilance rouge, 53 en orange

Airbus : les syndicats espèrent mobiliser jusqu'à 8.000 salariés le long des pistes d'atterrissage à Toulouse

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Trois syndicats d'Airbus (FO, CFE-CGC et la CFTC) appellent à une mobilisation inédite ce mercredi 8 juillet, à Toulouse, contre le plan de restructuration qui prévoit près de 3.500 suppressions de postes. Ils vont marcher le long des pistes aériennes et bloquer partiellement le trafic.

Les salariés d'Airbus devraient être nombreux à se mobiliser
Les salariés d'Airbus devraient être nombreux à se mobiliser © Radio France - Hajera Mohammad

Imaginez 4.000 à 8.000 salariés d'Airbus à Toulouse qui s'arrêtent de travailler entre 10h30 et 12h et qui marchent avec des banderoles le long d'une piste d'atterrissage. Et bien c'est ce qu'ont prévu les syndicats FO, CFE-CGC, CFTC, ce mercredi 8 juillet pour s'opposer aux 3.378 suppressions de postes prévues chez l'avionneur.

Ce cortège inédit va partir de Saint-Martin du Touch (bâtiment M67), direction le bâtiment B80 où siège la direction. Ce défilé se fera dans le site d'Airbus pour éviter tout débordement et sera suivi à distance par les journalistes, qui seront sur le toit du comité d'entreprise. 

Trafic aérien en partie bloqué 

De fait le trafic aérien sera en partie bloqué. "Au moins trois avions d'Air France qui devaient arriver ne pourront pas atterrir", assure Jean-François Knepper, délégué FO.  Tout cela, c'est tout simplement du jamais vu chez Airbus ! "On veut limiter les blocages, être constructif", tempère Florent Veletchy, délégué CFTC. 

Les syndicats seront reçus un quart d'heure environ, peut-être par le patron Guillaume Faury, ou en tout cas par son bras droit Antoine Bouvier, directeur de la stratégie et le DRH Thierry Baril. Plusieurs prises de paroles sont prévues mais aussi 8.000 paniers repas pour les Airbusiens ! Tout est donc très encadré, d'ailleurs les syndicats ont travaillé avec la préfecture et un gros dispositif policier est prévu.

"Pas de licenciements secs" 

La ligne rouge des syndicats reste "pas de licenciements secs". On vous le rappelle : l'avionneur va supprimer 3.378 postes à Toulouse principalement dans les usines (2400 postes). 186 postes vont aussi disparaître chez ATR, filiale d'Airbus. Ces annonces ont été faites pour faire face au Covid-19 et à la réduction du trafic aérien, alors que le président d'Airbus, Guillaume Faury, table sur une baisse de 40 % de la production cette année et l'an prochain.

Les syndicats ont débuté les négociations ce lundi et ont quatre mois pour tenter de limiter la casse, mais ils trouvent que la direction veut aller trop vite, car elle veut finaliser son plan à l'été 2021. 

Une autre grosse mobilisation est prévue ce jeudi 9 juillet, cette fois à l'appel de la CGT dans toute la filière aéronautique. Un défilé partira de Blagnac rond-point de Dewoitine, jusqu'à l'aéroport, à partir de 12h. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess