Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

Aire sur l’Adour : la boutique de lingerie « Intim’Idée » propose des ventes en visio

-
Par , France Bleu Gascogne

S’adapter : c’est le verbe le plus approprié pour les petits commerçants cette année. La boutique de lingerie de Nathalie Guichon à Aire passe par plusieurs outils pour vendre. Une application régionale, le cliquer-retirer et la visio : tous les moyens sont bons.

Vitrine de la boutique Intim'Idée à Aire sur l'Adour
Vitrine de la boutique Intim'Idée à Aire sur l'Adour - Nathalie Guichon

La boutique de Nathalie Guichon utilise Trezam : une application créée à Anglet, à télécharger sur son smartphone ou tablette. Le principe : après s’être inscrit et choisi sa ville où l’on veut effectuer ses achats, l’application donne un accès à des boutiques partenaires. Les boutiques proposent un catalogue de leurs produits. Les clients paient directement via Trezam.  « Une fois que l’achat a été validé, je reçois un sms ou un mail pour m’indiquer les coordonnées de la cliente. » Ensuite, Nathalie peut s’organiser pour un click and collect ou pour envoyer un colis. C’est une autre façon de travailler. « C’est perturbant ». Pour Nathalie Guichon, les ventes se font en lingerie. 

Dans la lingerie, notre force, c’est la cabine. Donc là, pas moyen de faire essayer, alors on s’adapte : on fait des visios.

La semaine dernière, Nathalie a effectué sa première vente de lingerie en visio.
Une nouveauté pour elle qui tient la boutique depuis 7 ans, et qui est dans la vente de lingerie depuis 16 ans.

Nathalie Guichon, responsable de la boutique "Intim"'Idée"

Inquiétude et optimisme

Avant l’annonce du reconfinement, beaucoup de marchandise est rentrée. La patronne d’Intim’Idée à Aire sur l’Adour se retrouve ainsi avec beaucoup de stock. Elle va devoir en plus gérer cet autre problème. Elle espère que les landais seront très solidaires des petits commerçants, et qu’à partir de l’ouverture des petits magasins, les clients vont se « ruer » vers eux. D’ailleurs Nathalie a déjà eu des coups de fil de ses clientes : « Dès que tu rouvres, j’ai besoin de ça, de ça… ». Pour l’heure, elle compte encore sur le cliquer-retirer, mais « le click and collect ça doit faire 5% du chiffre d’affaire. »  De nature optimiste, elle se dit qu’elle va y arriver, même si cela génère beaucoup d’inquiétude. « Il faut rester positif et motivé : le positif amène le positif.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess