Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ajaccio : Les commerçants du centre-ville inquiets après l'ouverture d'Atrium

mercredi 8 novembre 2017 à 16:47 Par Maxime Becmeur et Olivier Castel, France Bleu RCFM

Atrium, la plus grande surface commerciale de Corse, vient d'ouvrir ses portes ce mercredi matin à Sarrola-Carcopino, dans la périphérie d'Ajaccio. Si ce temple de la consommation fait déjà la joie des fans de shopping, il suscite cependant l'inquiétude des commerçants du centre-ville.

Des commerçants du centre-ville d'Ajaccio se sont réunis ce mercredi matin lors d'une conférence de presse. Ils souhaitent manifester leurs inquiétudes après l'ouverture de la grande surface Atrium.
Des commerçants du centre-ville d'Ajaccio se sont réunis ce mercredi matin lors d'une conférence de presse. Ils souhaitent manifester leurs inquiétudes après l'ouverture de la grande surface Atrium. © Radio France - Olivier Castel - France Bleu RCFM

Ajaccio, France

55.000 m² de surface de vente. Un hypermarché de plus de 6.000 m², une vaste galerie marchande avec une cinquantaine d'enseignes, des restaurants, des services... Atrium est bien le plus grand centre commercial jamais construit dans l'île. Ce mercredi matin, pour l'ouverture officielle, plusieurs centaines de clients se sont rués dans cet espace flambant neuf. Mais pendant ce temps-là, dans le centre-ville de la cité impériale, la fédération des associations de commerçants faisait grise mine. Ils réclament le soutien des élus et des collectivités locales.

"Nous voulons une concertation, confie Marina Fondacci, la présidente de la fédération. Si nous multiplions les conférences de presse ces derniers temps, c'est parce que nous avons le sentiment de ne pas être suffisamment entendus. Nous ne sommes pas soutenus. Nous devons tous discuter sur un projet de politique commerciale. Aujourd'hui, nous invitons les décideurs à travailler avec nous."

"On attend le soutien des décideurs politiques", Marina Fondacci, présidente de la fédération des associations des commerçants du centre-ville.

Pour ne pas se laisser dévorer par les géants de la consommation, les petits commerçants du cœur de ville entendent développer une stratégie. "Nous tablons sur la qualité, la proximité et sur le fait que le shopping de ville n'est pas du tout le même que celui des centres commerciaux. Eux, ils sont basés sur un mode de consommation extrêmement rapide. Ils ne sont pas du tout dans le même registre que nous."

"Nous devons nous adapter à l'évolution des modes de consommation", Marina Fondacci.

Ainsi, ce samedi 11 novembre, contrairement aux habitudes, bon nombre de boutiques ouvriront leurs portes. "Nous devons nous adapter à l'évolution des modes de consommation des Corses, résume Marina Fondacci. Il va falloir être à la hauteur, nous en sommes conscients." Pour les jours fériés et les fêtes de Noël, les rues d'Ajaccio devraient donc être davantage animées. "Toutes les associations s'efforcent en ce moment à proposer de nouvelles choses."