Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ajaccio : les commerçants vont se former aux langues étrangères

-
Par , , France Bleu RCFM

La chambre de commerce et d'industrie de la Corse-du-Sud lance son laboratoire des langues. Ce nouvel outil répond à une demande des commerçants ajacciens : apprendre ou se perfectionner, notamment en anglais.

Près d'un million de touristes de nationalités diverses se rendent à Ajaccio chaque année
Près d'un million de touristes de nationalités diverses se rendent à Ajaccio chaque année © Maxppp - Maxppp

Ajaccio, France

Une volonté partagée entre les commerçants et la CCI 2A.

La ville d'Ajaccio voit passer chaque année près d'un million de touristes. Des français majoritairement, mais aussi des allemands, des italiens, des britanniques et des dizaines d'autres nationalités, drainées principalement par les croisières.  Et c'est pour répondre à ces nouveaux flux de clientèles que la chambre de commerce et d'industrie a mis les bouchées doubles afin de favoriser l'apprentissage des langues. Elle propose un outil technique adapté au niveau et aux besoins de chaque commerçant "Plus qu'un laboratoire de langue, c'est ce qu'on appelle un espace de formation individualisée [...] Il est ouvert aux commerçants, mais également à toutes les personnes qui souhaitent suivre une formation en anglais afin d'acquérir une compétence supplémentaire." précise Lucien Barbolosi, le directeur de la formation à la chambre de commerce et d'industrie de la Corse-du-Sud. Ce programme faisait toutefois partie des demandes de la fédération des commerçants du centre ville d'Ajaccio comme l'explique sa présidente, Marina Fondacci "Cela permet de créer plus de proximité. On s'aperçoit que pour les commerces qui ont du personnel qui maîtrise la langue, bien souvent la vente se fait plus facilement lorsque le contact s'établit de cette manière là."

La Corse pas pire que les autres îles de Méditerranée 

L'anglais, la langue du business et du tourisme n'est de toute évidence pas assez maîtrisée par les commerçants ajacciens. Pour autant, le retard de la Corse en la matière n'est pas  plus important que celui des îles voisines de Méditerranée selon Steve Mitchell, le responsable du centre d'étude des langues de l'institut consulaire de Corse-du-Sud "Je dirai que depuis dix ou vingt ans avec la clientèle des croisiéristes et la demande qui en découle, il y a eu quand même des efforts consentis au niveau de l'offre de formation, et de l'investissement des apprenants eux-mêmes. Je ne pense pas, contrairement à d'autres destinations, qu'il y ait des blocages en Corse. Maintenant, c'est vrai que dans un marché concurrentiel, avoir de bonnes connaissances en langues étrangères, et notamment en anglais pour attirer la clientèle américaine, c'est un atout pour la destination."

Steve Mitchell, responsable du centre d'étude des langues de l'institut consulaire de Corse-du-Sud.

Au-delà de l'anglais, l'offre de formation devrait s'étendre à d'autres langues : l'allemand, l'espagnol et l'italien.