Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Alain Morvan sur le départ à Naval Group Cherbourg "Mon challenge était de voir le Suffren naître "

-
Par , France Bleu Cotentin

Avant son départ pour EDF et la direction du parc nucléaire, France Bleu Cotentin fait le bilan avec Alain Morvan, directeur de Naval Group à Cherbourg pour quelques semaines encore, jusqu'à la mi-juillet 2019

Alain Morvan quitte ra le site de Naval Group après la mise à l'eau du Suffren en juillet
Alain Morvan quitte ra le site de Naval Group après la mise à l'eau du Suffren en juillet © Radio France - Jacqueline FARDEL

Cherbourg, France

Alain Morvan, le directeur de Naval Group à Cherbourg invité de la matinale de France Bleu Cotentin ce mardi 11 juin. Il quitte Cherbourg après 4 ans et demi à la tête de l'établissement. 

"Mon challenge était de voir le Suffren, le premier de la série des Barracudas, naître. C'est quasiment fait, il a pris vie. "

Le sous-marin doit sortir des ateliers le 4 juillet pour la mise à l'eau; une grande cérémonie est prévue le 12 juillet, en présence notamment de la ministre de la Défense, Florence Parly.

De nombreuses embauches ces 4 dernières années

Alain Morvan part avec le sentiment du devoir accompli alors que le programme Barracuda a permis de nombreuses embauches sur le site de Cherbourg 

"On travaille pour développer l'attractivité de la région. Pour Naval Group Cherbourg, on a organisé des manifestations qui visent à attirer des nouveaux talents avec ou sans expérience, nous avons développé des formations puisqu'il faut 300 compétences différentes pour construire un sous-marin. On a utilisé tous les leviers pour attirer du monde comme le dernier job-dating pour les techniciens qui a attiré 800 candidatures, dont 40 % hors de la région." 

Le successeur d'Alain Morvan est Jean-Luc France qui fait déjà partie de Naval Group. Il arrive de Nantes Indrette", site spécialisé dans la construction de systèmes de propulsion des navires.