Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme
Dossier : Tour de France 2019

Albi ville-étape du Tour de France 2019 ?

-
Par , France Bleu Occitanie

La préfecture du Tarn devrait accueillir la plus grande course cycliste du monde l'été prochain. Le peloton arriverait du Cantal, et pourrait même rester à Albi plus longtemps qu'une simple arrivée...

Peter Sagan est le dernier vainqueur sur le Tour de France à Albi, en 2013
Peter Sagan est le dernier vainqueur sur le Tour de France à Albi, en 2013 © Maxppp - Matthieu de Martignac

Albi, France

Le Tour de France devrait passer dans le coeur de la région l'an prochain ! On sait déjà que Toulouse a de fortes chances d'accueillir les coureurs : la ville est candidate, le maire Jean-Luc Moudenc a déjà rencontré Christian Prudhomme, le directeur du Tour.

Mais une autre ville pourrait en profiter : c'est Albi ! Et il y a des signes qui ne trompent pas : les réservations de chambres d'hôtels. ASO, l'organisateur du Tour, s'est déjà positionné pour des chambres sur l'agglomération albigeoise. Mais pas seulement pour une nuit ! Pour une période de trois nuits, du 15 au 17 juillet 2019. Ce qui veut dire, peut-être, que les coureurs et les suiveurs ne feraient pas qu'arriver dans le Tarn... ils pourraient y rester le temps d'une journée de repos, avant de repartir vers les Pyrénées.

La course en serait à ce moment-là au tiers de sa durée. Car après le grand départ de Bruxelles, les coureurs seront déjà passés par l'est de la France, les Vosges, et l'Auvergne, avant d'arriver dans la région par le nord-est donc, avec très certainement une étape Saint-Flour - Albi, sur les routes du Cantal, de l'Aveyron et du Tarn. Reste à savoir comment Albi pourrait s'articuler avec Toulouse. Le Tour qui devrait ensuite rejoindre les Pyrénées, Perpignan, et un autre jour de repos dans les Alpes du sud, avant la dernière ligne droite vers Paris. Le parcours officiel sera dévoilé le 25 octobre à Paris.

Albi, dans l'Histoire du Tour de France

La dernière arrivée près de la cathédrale d'Albi date de 2013. Cette année-là, le peloton arrive de Montpellier, et le maillot vert Peter Sagan s'impose au sprint. La course repart le lendemain de Castres.

Mais le Tour à Albi c'est aussi Alexandre Vinokourov en 2007. Le Kazakh remporte le contre-la-montre tracé autour de la ville. Mais la victoire est de courte durée car trois jours après, le coureur de la formation Astana est disqualifié : il s'est fait pincer au contrôle anti-dopage, après cette étape tarnaise.

Albi c'est aussi la victoire du Danois Bjarne Riis en 1994, alors que Miguel Indurain porte le maillot jaune. Ou encore ce contre-la-montre en 1971, sur le circuit automobile d'Albi. Eddy Merckx est le plus rapide ce jour là, Luis Ocaña est le leader du classement général. 

Albi, souvenir douloureux enfin pour Raymond Poulidor. En 1968, Poupou est très bien placé au classement général après les Pyrénées. Mais entre Font-Romeu et Albi, à 50 km de l'arrivée, un motard de l'organisation est gêné par une spectatrice, il fait tomber le coureur limousin. Lourdement blessé au visage, il arrive à Albi, mais il abandonne deux jours après. Raymond Poulidor qui a donc perdu dans le Tarn le seul Tour de France qu'il aurait pu gagner.

Choix de la station

France Bleu