Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Alcatel va supprimer 900 postes en France

- Mis à jour le -
Par France Bleu

L'équipementier Alcatel-Lucent annonce un vaste plan social : en France, autour de 900 départs secs sont prévus, plus 900 emplois touchés par des mutations ou des externalisations. Le projet est jugé "excessif" par Arnaud Montebourg. Le ministre du redressement productif dit vouloir le réduire.

Michel Combes, le directeur général d'Alcatel-Lucent
Michel Combes, le directeur général d'Alcatel-Lucent © Maxppp

Alcatel-Lucent est dans le rouge. Le groupe d'équipements de télécommunications, issu de la fusion en 2006 du français Alcatel et de l'américain Lucent, a accusé une perte nette de 1,3 milliard d'euros l'an dernier. Conséquence : pas moins de 10.000 emplois vont être supprimés au sein du groupe.

Il s'agit d'un chiffre net : en réalité quelque 15.000 postes vont être supprimés, mais ce chiffre devrait être compensé par 5.000 embauches. En France, 900 départs sont prévus (ce qui représente 10% de l'effectif) et 900 autres emplois seront affectés, soit par des mutations soit par des extrernalisations : "ces salariés seront repris par des prestataires ", explique le quotidien.

Deux sites français menacés de cession

Les syndicats ont confirmé ces informations, avec des chiffres légèrement différents : "En France il y aura 1.800 licenciements mais aussi 300 nouvelles embauches et 1.000 externalisations ", a confié à l'AFP une source syndicale. Deux sites de l'entreprise, à Eu (Seine-Maritime) et Ormes (Loiret) devraient être cédés. Ceux de Colomiers et Rennes devraient fermer.

> Ecoutez la réaction de Gilles Rouyer, délégué CFDT du site de Colomiers, au micro de France Bleu Toulouse

Ces annonces entrent dans le cadre d'un plan stratégique de sortie de crise, annoncé par le directeur général de l'entreprise, Michel Combes, en juin dernier. Le plan "Shift 2013-2015" doit permettre au groupe de réaliser "une transformation industrielle ". Un premier "plan d'amélioration de la performance pour l'année 2013 " prévoit déjà la suppression de 5.000 postes dans le monde.

Au gouvernement, le ministre du Redressement productif a estimé ce projet excessif. Arnaud Montebourg appelle la direction d'Alcatel à réduire ce plan social.

Alcatel dans le monde
Alcatel dans le monde
Choix de la station

À venir dansDanssecondess