Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Algaïa, l'entreprise de Saint-Lô spécialisée dans les extraits d'algues, est en pleine croissance

mercredi 23 mai 2018 à 19:11 Par Lucie Thuillet, France Bleu Cotentin

Algaïa, qui a installé son centre de recherche et développement à Saint-Lô dans la Manche durant l'été 2016, vient d'augmenter son capital de 4 millions d'euros et investit sur le site manchois mais également dans son usine du Finistère.

Algaïa compte une douzaine de salariés dans son centre de recherche de Saint-Lô.
Algaïa compte une douzaine de salariés dans son centre de recherche de Saint-Lô. © Radio France - Lucie Thuillet

Saint-Lô, France

Algaïa poursuit son développement à vitesse grand V. Celle qui n'était qu'une petite start-up à son arrivée dans la Manche, durant l'été 2016, a bien grandi. L'entreprise est spécialisée dans les extraits d'algues qui servent comme agent de texture dans l'agroalimentaire mais également dans d'autres applications pour la cosmétique ou la santé. 

Elle compte aujourd'hui 95 salariés : une douzaine à Saint-Lô, dans son centre de recherche et développement, plus de 70 à Lannilis dans le Finistère, dans l'usine de production qu'elle a acheté l'an dernier, quelques salariés à Paris et des commerciaux, en Angleterre, en Allemagne et aux Etats Unis.

Des innovations développées à Saint-Lô

Algaïa vient son capital de 4 millions d'euros.  Cette nouvelle levée de fonds va permettre de poursuivre les investissements qui s'élèvent à plus de 5 millions depuis janvier 2017.

Sur le site de Saint-Lô, le centre de recherche bénéfice depuis quelques mois d'une salle pour fabriquer des produits alimentaires et depuis cette semaine, d'une mini-usine. "Nous avons maintenant ici toutes les machines nécessaires pour développer les produits et les technologies du futur, à l'échelle semi-industrielle, explique Fabrice Bohin, le directeur général. Nous avons beaucoup de développements où les extraits d'algues remplacent des produits chimiques, les packaging en plastique par exemple."

Une nouvelle ligne de production

Cet argent va aussi permettre de lancer dans quelques semaines une nouvelle ligne de production dans l'usine de Lannilis dans le Finistère, pour continuer à diversifier la clientèle.  Outre les agents de texture, Algaïa développe de nouveaux extraits très spécifiques pour la cosmétique ou encore pour améliorer la résistance des plantes et éviter l'usage des pesticides. "Nous avions des clients dans 30 pays différents en 2016, nous en sommes à 40 aujourd'hui, 50 en fin d'année et une centaine à terme. Nous avons des commerciaux en Angleterre, en Allemagne et aux Etats-Unis".

Quand au chiffre d'affaire, il va lui aussi crescendo : il a été multiplié par 15 en un an et il devrait atteindre 20 millions d'euros en 2018.