Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Allier : l'A79 est en construction. Et après?

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Ce n'est plus une chimère, le chantier de l'A79 est bien avancé. La RCEA sera transformée en autoroute dans un peu moins de deux ans. Reste maintenant à imaginer comment le département de l'Allier peut profiter de cette future autoroute.

Le chantier de construction de l'A 79, ici à Toulon sur Allier
Le chantier de construction de l'A 79, ici à Toulon sur Allier © Radio France - Emmanuel Moreau

C'était un projet (très) longtemps attendu, c'est aujourd'hui un chantier qui traverse tout le département de l'Allier sur 88 kilomètres, de Sazeret à Digoin. Dans un peu moins de deux ans, la RCEA, la triste route de la mort, sera oubliée, remplacée par une autoroute, la future A79. Les 15.000 véhicules qui l'empruntent chaque jour rouleront sur une 2 x 2 voies sécurisée, limitant les risques d'accidents, en particulier les face à face souvent mortels entre poids-lourds et véhicules légers. 

Beaucoup de Bourbonnais évitaient d'emprunter la RCEA en raison du danger. Une autoroute plus sûre devrait modifier leurs habitudes, malgré le coût du péage. Reste à savoir comment l'Allier peut tirer profit de cet équipement qui traverse tout le département d'Est en Ouest, et que l'A79 soit un levier de redynamisation, d'attractivité et un modèle de transition écologique.

Autrement dit : comment faire pour que le département profite de cet énorme trafic de transit qui le traverse au quotidien. C'est ce qui a été étudié lors d'un atelier des territoires entre les mois d'octobre et de janvier. Les Bourbonnais ont pu s'exprimer, à distance évidemment. A l'arrivée, quelques grandes lignes qui font consensus. 

Cinq grand thèmes pour l'Allier

La première est de faire émerger des projets sur tous les territoires. En faisant bien attention qu'aucun projet n'entre en concurrence avec un projet voisin ; il faut donc une coordination au sein du département. 

Autre projet à mettre en forme : améliorer les liaisons entre toutes les communes à proximité de l'autoroute, afin qu'elles profitent de manière équitable des retombées potentielles. Il faudra également aménager les aires (cinq sont prévues) pour inciter les automobilistes à sortir de l'autoroute. Ce qui veut dire faire preuve d'imagination et ne pas se contenter d'un simple panneau de signalisation.

Enfin deux projets émergent sur le thème de l'environnement. Le premier est la réalisation d'une voie verte, non pas parallèle à l'autoroute mais un peu plus au nord. Elle pourrait reprendre la plateforme de l'ancienne voie ferrée entre Montmarault et Moulins, la piste qui existe déjà dans la vallée de la Loire, reste à trouver comment relier les deux. 

Le second est de préserver, gérer et replanter des haies bocagères autour de l'autoroute. L'A79 traverse le bocage bourbonnais, une réalité qu'il faut rappeler et valoriser. Pour cela, il est possible d'utiliser le 1% paysage, le montant des travaux qui doit être utilisé pour la mise en valeur du paysage et du cadre de vie dans ce type de chantier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess