Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Allier : une cagnotte en ligne pour soutenir un restaurant fermé juste après son ouverture en mars dernier

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Le 12 mars, Tiphanie ouvrait son restaurant à Souvigny. Trois jours plus tard, elle était obligée de fermer compte tenu de la crise sanitaire. Depuis, cette fermeture prématurée a entraîné un gros trou dans sa trésorerie. A contre-coeur, elle lance une cagnotte en ligne sur Internet.

La devanture du magasin Sphère Plaisir
La devanture du magasin Sphère Plaisir - Sphère Plaisir

A 29 ans, Tiphanie a ouvert le 12 mars son restaurant "Sphère Plaisir", à Souvigny, après un an de travaux et de réflexions. Cette Moulinoise, après dix ans d'expérience en Haute-Savoie, revenait ainsi dans son terroir natal et créait son premier restaurant. "Durant les trois jours, on a dépassé notre objectif" raconte-t-elle. Le 15 mars sonne la fin des espoirs de la jeune femme. Le gouvernement annonce la fermeture des cafés, bars et restaurants. Après seulement trois jours, "Sphère Plaisir" doit fermer ses portes. "Ça fait mal"

L'intérieur du restaurant "Sphère Plaisir"
L'intérieur du restaurant "Sphère Plaisir" - Sphère Plaisir

Peu d'aides pour les nouvelles entreprises

Démarre pour Tiphanie et sa famille un parcours du combattant. Celui pour obtenir des aides et des dédommagements. Les assurances, d'abord, refusent, au motif que la crise sanitaire n'est pas reconnue comme garanties dans son contrat. Mais surtout, l'Etat ne peut pas non plus la dédommager. Tiphanie raconte. 

"Il faut une date d'immatriculation pour pouvoir toucher les aides exceptionnelles de l'Etat. Sauf qu'on a cinq jours de retard sur cette date. Donc, pas d'aides"

La seule aide qu'elle peut toucher, c'est celle de la Région. Elle a envoyé son dossier, mais n'a pas eu de réponses encore. La jeune femme est en fin de droit de chômage depuis janvier. "On vit sur un salaire avec deux enfants à charge, ça devient compliqué. Quand on appelle les organismes, à part me renvoyer sur les Restos du Coeur et me souhaiter bon courage, ils ne peuvent pas faire grand chose..." C'est pourquoi, convaincue par des amies, elle a lancé un appel à la solidarité. 

Une cagnotte en ligne 

Tiphanie a donc lancé une cagnotte sur le site Leetchi.com. Elle espère ainsi se donner un peu d'air, même si elle l'indique, elle n'espère aucun montant prédéfini. Elle souligne que la solidarité s'est déjà manifesté dans le petit village de Souvigny, où elle vient de s'installer juste en face de la mairie, rue de la République. "On a fait une vente le dimanche matin pour écouler nos stocks. Des habitants sont venus avec un billet, expliquant qu'ils n'avaient pas besoin de nos produits frais mais qu'ils voulaient nous aider. C'était très touchant". 

Désormais, Tiphanie espère, comme d'autres restaurateurs, que leur activité pourra reprendre d'ici le mois de juin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu