Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Moins de RTT et de congés pour les 4 500 fonctionnaires territoriaux des Alpes-Maritimes

vendredi 6 novembre 2015 à 20:35 Par Violaine Ill, France Bleu Azur et France Bleu

C'est une première en France, l'Assemblée départementale des Alpes-maritimes, qui siège à Nice, a adopté une réforme du temps de travail vendredi. Les RTT sont réduites de moitié et passent à 11 par an et les 4 500 agents perdent aussi trois jours de congés.

Conseil départemental des Alpes-maritimes à Nice
Conseil départemental des Alpes-maritimes à Nice - Violaine ILL

Nice, France

Un vrai changement pour les 4 500 agents du Conseil départemental des Alpes-Maritimes qui vont devoir se serrer la ceinture en matière de congés.

Le président de l'assemblée Eric Ciotti a fait voter vendredi la suppression de 11 des 22 RTT et trois jours de congés. Il s'agit d'une remise en cause d'un accord signé en 2001 et une application stricte de la durée légale du temps de travail.

Eric Ciotti veut envoyer un signal

Le président du Conseil départemental se félicite de mettre en application pour la première fois en France une réforme du temps de travail pour une collectivité territoriale. La mesure permettra de réaliser cinq millions d'euros d'économies par an soit l'équivalent d'une centaine d'emplois.

"J'ai conscience de demander un effort dans le contexte actuel mais il est nécessaire".

La CGT voit rouge

Le syndicat dénonce la nouvelle mesure et demande aux agents territoriaux de faire une grève du zèle.

"On veut montrer qu'en appliquant la mesure l'institution ne peut plus tourner."

 Les agents sont partagés

Les 4 500 agents avaient pris l'habitude de faire des heures supplémentaires ce qui leur permettait d'obtenir par compensation des RTT. Certains assurent qu' ils partiront à l'avenir dès la fin de leur service, d'autres redoutent un manque de motivation.

La mesure entrera en application en 2016.