Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Alsace : la baisse de la TVA en Allemagne profite aux frontaliers

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Depuis le 1er juillet et pour tout le reste de l'année 2020, la TVA en Allemagne a baissé, passant de 19 à 16%, et de 7 à 5% pour le taux réduit. Résultat : des prix souvent beaucoup moins chers de l'autre côté de la frontière qui profitent aussi aux consommateurs français.

Magasin à Kehl, voisine allemande de Strasbourg
Magasin à Kehl, voisine allemande de Strasbourg © Radio France - Corinne FUGLER

Si vous êtes allés faire vos courses en Allemagne depuis le 1er juillet, vous l'avez sans doute déjà remarqué : une bonne surprise sur votre ticket de caisse. En effet, depuis le début du mois, la TVA (taux sur la valeur ajoutée) a baissé, passant de 19 à 16% et de 7 à 5% pour le taux réduit. Une réduction qui a un vrai impact sur les prix des produits, notamment les plus gros, et qui va durer pendant six mois, jusqu'au 31 décembre. Le but : relancer l'économie et faire revenir les consommateurs après la crise liée au coronavirus. 

Plusieurs centaines d'euros en moins pour certains achats 

"Si vous achetez par exemple un appareil électroménager, un meuble, une voiture, des achats importants, la baisse de la TVA peut être de plusieurs centaines d'euros. Donc ça peut être vraiment intéressant", explique Marie-Alix Dadillon, qui travaille au centre européen de la consommation basé à Kehl, de l'autre côté de la frontière. Pour les achats dits "du quotidien", le taux réduit est souvent appliqué donc la répercussion sera seulement de quelques centimes. 

Lidl ou DM y participent 

En revanche, tous les vendeurs n'ont pas l'obligation de faire répercuter cette réduction de TVA sur leurs prix. Mais les principaux magasins fréquentés par les Français frontaliers, Lidl et DM y participent. Dans le premier, les prix "rouges" indiquent une baisse directe sur leur étiquette. Dans le second, une remise est indiquée sur le ticket de caisse, valable sur les prochains achats. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess