Économie – Social

Pourboire : les Français bien moins généreux que les Allemands

Par Maxime Nauche, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass dimanche 27 août 2017 à 19:00

Les Allemands laissent facilement des billets en guise de pourboire
Les Allemands laissent facilement des billets en guise de pourboire © Maxppp -

Après les déclarations des représentants de l'union des métiers et des industries de l'hôtellerie cet été, le débat sur le pourboire obligatoire ressurgit. Mais obligatoire ou pas, il existe une grosse différence entre la France et l'Allemagne.

Il y a quelques jours, l'Union des métiers et des industries de l’hôtellerie a démenti vouloir rendre le pourboire obligatoire. La rumeur enflait depuis plusieurs semaines sur les réseaux sociaux. Mais loin de cet éternel débat subsiste une différence importante de part et d'autre du Rhin.

L'Alsace profite des Allemands, l'Ortenau subit les Français

En cette fin de mois d'août, les terrasses sont bien remplies sur la Grande Île à Strasbourg. Steven y travaille comme serveur dans un bar. Il gagne environ 15 euros de pourboire par jour. Il s'en satisfait pleinement. Mais il sait que c'est uniquement grâce aux Allemands : "Ils sont plus généreux côté pourboire, ils n'hésitent pas à arrondir la note bien au-dessus." Les Allemands lui laissent parfois même des billets.

A quelques arrêts de tram de la Grande Île, de l'autre côté de la frontière à Kehl, la tendance se confirme. Séverine travaille dans un café et elle aussi gagne environ 15 euros de pourboire par jour. Mais elle sait qu'elle gagnerait bien plus dans une ville avec moins de clients français : "Pour un Français 3,90€ c'est 3,90€, alors qu'un Allemand laissera 5€." Il n'y a qu'à discuter avec les clients de Séverine pour se rendre compte de la différence. Fanny est étudiante à Strasbourg : "J'ai travaillé dans un fast-food et personne ne me laissait de pourboire. Mais si on en donne aux serveurs, pourquoi ne pas en donner à la caissière, au chauffeur de bus, etc." Cela fait bondir Sabine, une cliente allemande. Pour elle c'est naturel de laisser un pourboire, sans qu'elle ne puisse l'expliquer : "C'est une question de tradition, mes parents l'ont toujours fait, c'est comme ça, c'est tout." Sabine laisse même un pourboire si la nourriture est mauvaise mais que le service est sympathique.

Pourquoi une telle différence?

Le salaire minimum pour les serveurs allemands, c'est quelque chose de nouveau. Donc beaucoup d'Allemands ont gardé l'habitude de donner un complément. Mais d'après Ralph Roggenbuck du centre européen des consommateurs, ce n'est pas la seule explication : "Les Allemands payent beaucoup plus en espèce donc c'est plus spontané de laisser un pourboire, alors qu'en France, on a généralisé le payement par carte." En payant par carte, il faut donc encore faire la démarche de laisser une pièce. Chose que de moins en moins de Français font.

Mais même en Allemagne le pourboire est en perte de vitesse. Avec le développement des sites internet comparatifs, les gens ont plus tendance à aller laisser un avis positif plutôt qu'à donner une petite pièce.