Infos

Alstom, après le choc de la fermeture du site de Belfort, Ornans s'interroge aussi

Par David Malle, France Bleu Besançon jeudi 8 septembre 2016 à 8:03

Montage sur le site Alstom d'Ornans dans le Doubs.
Montage sur le site Alstom d'Ornans dans le Doubs. © Maxppp - Jean Becker

Le maire d'Ornans l'a dit ce jeudi sur France Bleu Besançon, alors qu'Alstom annonce la fin de la production ferroviaire à Belfort : Sylvain Ducret n'est pas inquiet à ce jour sur la pérennité d'Alstom dans sa ville, mais s'interroge sur les possibilités de reclassement des 50 employés ornanais.

Sylvain Ducret, le maire d'Ornans, déclare d'abord qu'il est choqué par l'annonce brutale faite ce mercredi par la direction d'Alstom pour le site historique de Belfort : la fin de la construction ferroviaire à Belfort d'ici 2018 et le transfert de l'essentiel de l'activité vers l'usine alsacienne de Reichshoffen. Alstom est aussi implanté à Ornans avec une partie production et une partie ingénierie. Des spécialiste en recherche et développement qui représentent une centaine de personnes, sur un effectif de 300.

Pour le maire d'Ornans, "la matière grise est là  ( ..) mais quand on développe, on a besoin d'être tout proche de la production, donc, plus cette partie production baissera, plus on peut être inquiet sur l'activité recherche et développement".

Une cinquantaine d'emplois supprimés chez Alstom à Ornans

Ce mercredi, Alstom a annoncé que 400 des 500 salariés quitteront le site de Belfort. A Ornans, la semaine dernière, le maire avait appris qu'une cinquantaine d'emplois seraient supprimés sur le site de sa ville. Pour autant Sylvain Ducret ajoute : "Je ne suis pas très inquiet à ce jour pour la pérennité du site Alstom à Ornans. Sachez quand même qu'il y aura quelques dizaines d'emplois en moins à Ornans d'ici la fin de l'année, ça m'a été annoncé par le directeur du site il y a huit jours. Je suis préoccupé car c'est de l'emploi en moins et surtout, je suis inquiet car ce sont des possibilités de reclassement dans d'autres sites qui s'amenuisent".

Partager sur :