Économie – Social

Alstom : la région des Pays de la Loire demande "des garanties"

Par Mikaël Roparz, France Bleu Loire Océan lundi 28 avril 2014 à 15:11

Eoliennes en mer
Eoliennes en mer © Alstom

Les tractations se poursuivent au sommet de l'Etat dans le dossier Alstom. General Electric, qui veut racheter les activités énergie du groupe, également convoitées par l'allemand Siemens, se dit prêt à coopérer avec l'Etat français. La Région des Pays de la Loire demande des garanties pour l’avenir de la filière des énergies marines renouvelables en cours de déploiement dans l’ouest.

François Hollande est monté en première ligne, lundi, pour piloter depuis l'Elysée les discussions avec les prétendants au rachat de la branche énergie d'Alstom, General Electric et Siemens. General Electric a, selon des sources proches du dossier, proposé à Alstom de lui racheter sa branche énergie pour 13 milliards de dollars environ (9,4 milliards d'euros). De son côté, le patron de Siemens qui a été aussi réçu à l'Elysée a indiqué qu'il décidera "dès que possible" s'il fait une offre sur Alstom. 

Toutes ces incertitudes sur l'avenir d'Alstom inquiètent en Pays de la Loire. La Région "demande des garanties pour l’avenir de la filière industrielle des énergies marines renouvelables en cours de déploiement dans l’ouest de la France ". Autour des usines d’éoliennes en mer de Montoir-de-Bretagne (Saint-Nazaire) et de Cherbourg, ce sont des centaines d’emplois directs et des milliers d’emplois indirects qui sont en jeu. L’implantation du centre de R&D éolien en mer d’Alstom à Bouguenais est la clé d’un développement durable de cette filière d’avenir dans les Pays de la Loire.

 

 "Après plusieurs années d’efforts et de mobilisation collective, après des dizaines de millions d’euros d’investissements portés par les collectivités locales, la filière EMR est en train de décoller en Pays de la Loire" . [explique dans un communiqué Christophe Clergeau]( http://www.paysdelaloire.fr/fileadmin/user_upload/salledepresse/CP_14-04-28_Economie_Reaction-CClergeau-Alstom.pdf), 1er vice-président du Conseil Régional des Pays de la Loire. "Cette nouvelle filière industrielle est une chance pour réussir la diversification de nos PME et lutter contre le chômage : son émergence ne doit pas être fragilisée par les accords en préparation autour de l’avenir d’Alstom. La Région des Pays de la Loire demande au gouvernement et à la direction d’Alstom, quelle que soit l’option retenue, d’en apporter toutes les garanties. La construction en cours des usines, les créations d’emplois induites, et l’implantation du centre de R&D éolien en mer doivent être confirmés sans délais ."

La zone de "Saint-Nazaire" a été retenue dans le cadre du premier appel d’offres pour l’installation d’éoliennes en mer lancé en juillet 2011 et a été attribuée en avril 2012 par le Gouvernement au consortium Eolien Maritime France (EDF Energies Nouvelles, Dong Energy), associé à Nass & Wind et à ALSTOM. Le parc aurait une puissance de 480 MW (80 éoliennes de 6 MW chacune). Sa construction et sa mise en service progressive sont prévus à l’horizon 2018-2020.

Rappelons que l'Etat français n'est plus actionnaire d'Alstom depuis 2006 mais l'exécutif qui a placé la lutte contre le chômage et la réindustrialisation de la France parmi ses toutes premières priorités entend peser de tout son poids dans cette affaire.

A lire aussi :

►►►Eolien offshore : 33 km de câbles sous la mer au large de Saint-Nazaire

 

►►►Les énergies marines renouvelables en Pays de la Loire►►►Les énergies marines renouvelables en Pays de la Loire