Économie – Social

Alstom : soulagement et interrogations pour les salariés d'Aix-les-Bains

Par Laura Rouaux, France Bleu Pays de Savoie lundi 23 juin 2014 à 17:23

Arnaud Montebourg, ministre de l'Économie, a annoncé une alliance avec General Electric
Arnaud Montebourg, ministre de l'Économie, a annoncé une alliance avec General Electric © MaxPPP

Les 1000 salariés d'Alstom à Aix-les-Bains attendaient cette annonce avec impatience. Hier dimanche la nouvelle est tombée : c'est l'Américain General Electric qui rachète Alstom. A une condition : que l'Etat devienne actionnaire. Avec cet accord, les salariés d'Aix-les-Bains sont rassurés. Mais les syndicats se posent aussi beaucoup de questions.

L'image est symbolique. Le fruit de semaines de négociations. Jeffrey Immelt, patron de General Electric, et Patrick Kron, P-DG du groupe Alstom, se serrent la main pour nouer leur accord.Un accord et même une alliance dans plusieurs secteurs. Une co-entreprise sera créée dans le secteur du nucléaire et de la vapeur. Au milieu, l'Etat, qui entre à hauteur de 20% dans le capital d'Alstom. Il doit racheter les parts de Bouygues, actuel actionnaire à 29%.

50.000 euros l'emploi non créé

Ça fait parti de l'accord signé entre les deux parties et l'État. General Electric s'engage à créer 1000 emplois en trois ans. Le groupe Américain accepte aussi d'être sanctionné si il ne respecte pas sa promesse : 50.000 euros par emploi non créé. Les syndicats eux n'y croient pas trop. Mais se posent d'autres questions sur l'emploi, et pas que. Patrick Rèch est calculateur à Alstom Aix-les-Bains et secrétaire du syndicat CGT :

alstom aix les bains

 

Alstom dit oui à General Electric infographie - Aucun(e)
Alstom dit oui à General Electric infographie
 

Partager sur :