Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Alvance Wheels : l'État s'engage à accompagner l'usine de Diors pendant trois mois

-
Par , France Bleu Berry

Les maires de Châteauroux et de Diors ont pu s'entretenir en visio-conférence avec le ministre de l'Economie. Bruno Le Maire a assuré le soutien de l'Etat pour l'usine Alvance Aluminium Wheels. Mais l'inquiétude demeure.

L'usine Alvance Aluminium Wheels à Diors près de Châteauroux, Indre
L'usine Alvance Aluminium Wheels à Diors près de Châteauroux, Indre © Radio France - Lisa Guyenne

Les inquiétudes demeurent autour de l'avenir d'Alvance Aluminium Wheels, après le rendez-vous avec Bruno Le Maire. Le ministre de l'Économie a échangé ce lundi soir avec Gil Avérous, maire de Châteauroux et président de Châteauroux Métropole. "L'État s'engage à trouver un financement pour l'entreprise pour les trois mois à venir, le temps de trouver un repreneur", annonce Gil Avérous, à l'issue de cette visio-conférence. La forme que prendra ce soutien n'est pas encore éclaircie. Mais l'idée est de gagner un peu de temps et de sérénité alors que la situation est extrêmement délicate pour le seul fabricant de jantes en aluminium de France, qui s'est déclaré en cessation de paiement.

Ne pas créer de faux espoirs pour les salariés et la commune de Diors

Le maire de Châteauroux salue cet engagement de l'Etat mais les prochaines semaines restent très incertaines. "On n'est pas entièrement rassuré. On a senti l'inquiétude du ministre de l'Economie. Il y a une volonté de s'occuper du dossier mais aussi de dire la vérité et de ne pas créer de faux espoirs", rajoute Gil Avérous. Ces six dernières années, Alvance Aluminium Wheels a traversé trois phases de reprise. Mais la conjoncture économique n'est pas la même. "La situation actuelle du marché automobile ne laisse pas d'espoirs. On n'est pas dans un marché en pleine expansion qui justifierait d'acheter le double de roues du jour au lendemain", prévient Gil Avérous, qui doit s'entretenir ce mardi avec Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie.

Christian Baron, maire de Diors, a également pu assister à cette visio-conférence. "On a 287 familles à sauver. C'est une société importante pour la commune de Diors. Quand vous parlez avec les habitants, c'est le pouvoir d'achat qui est en ligne de compte", indique l'élu. "J'ai senti que le ministre était préoccupé par la situation. On a senti une volonté de sauver cette entreprise. Il connaît bien le dossier", ajoute-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess