Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Amazon : "il n'est pas trop tard" pour abandonner le projet, martèle Xaviera Frisch, riveraine du plateau de Frescaty

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le nom d'Amazon est désormais officiel. L'entreprise devrait s'implanter sur le plateau de Frescaty. Le projet est toujours dénoncé par les habitants, qui craignent des nuisances.

La base aérienne de Frescaty où doit s'implanter le géant Américain Amazon
La base aérienne de Frescaty où doit s'implanter le géant Américain Amazon © Radio France - Antoine Barège

Le président de Metz Métropole, Jean-Luc Bohl, l'a officialisé lundi : les négociations en vue de la construction d'une plateforme logistique sur le plateau de Frescaty concerne bien le géant américain Amazon. Un projet toujours dénoncé notamment par les habitants, qui craignent des nuisances.

Xaviera Frisch, invitée de la rédaction de France Bleu Lorraine

"Pour nous ce n'était pas une surprise, cela fait un an que l'on entend ce nom, explique Xaviera Frisch, la présidente de l'association des riverains du plateau de Frescaty. Maintenant, on va tout faire pour qu'Amazon ne s'implante pas." L'association n'a pourtant pas attendu que le nom soit officialisé pour se battre, à coup de recours, pétitions, manifestations, mais en vain, jusqu'à présent. Pourtant, Xaviera Frisch y croit : "Si les gens se mobilisent encore un peu plus, on peut encore faire quelque chose, je ne baisse pas les bras. Il n'est pas trop tard". 

Quand Amazon crée des emplois, il en détruit à côté." 

Pour elle, Amazon représente certes beaucoup d'emplois, "mais selon l'enquête publique, on parle plutôt de 820 emplois et une soixantaine d'emplois administratifs", loin du chiffre parfois avancé de 2.000 à 3.000 emplois. "Le compte n'y est pas. Et puis, quand Amazon crée des emplois, il en détruit à côté, notamment chez les petits commerçants."

Est-ce que vous pensez franchement qu'en mettant des arbres et une petite rivière, cela va améliorer la biodiversité du site ?"

Ce projet, c'est "des soucis environnementaux, des nuisances sonores, des problèmes écologiques", affirme-t-elle. Et Xaviera Frisch n'est pas du tout convaincue par les mesures de compensation promises : "Est-ce que vous pensez franchement qu'en mettant des arbres et une petite rivière, cela va améliorer la biodiversité du site ?" Au contraire, la riveraine considère que le projet Amazon entache même celui de l'agrobiopôle, juste à côté, d'agriculture urbaine en circuit court. "C'est dommage, car ce projet de Metz Métropole est vraiment super". 

L'association des riverains du plateau de Frescaty doit se réunir mercredi pour décider des actions à mener, et rencontrer jeudi les autres collectifs, associations et partis politiques opposés au projet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess