Économie – Social

"Amazon pose de nombreux défis au syndicalisme" : Philippe Louis, président de la CFTC

Par François Guéroult, France Bleu Orléans mardi 24 janvier 2017 à 18:39

Philippe Louis, président de la CFTC, a visité ce matin l'entreprise Amazon à Saran, dans le Loiret
Philippe Louis, président de la CFTC, a visité ce matin l'entreprise Amazon à Saran, dans le Loiret © Radio France - François Guéroult

Une première ce mardi 24 janvier chez Amazon à Saran (Loiret) : un leader syndical national a pu visiter l'entreprise de vente en ligne. Philippe Louis, le numéro 1 de la CFTC en France, a voulu ainsi se rendre compte des conditions de travail des 1 400 salariés.

Le président de la CFTC Philippe Louis a arpenté pendant deux heures les couloirs d'Amazon à Saran. Son constat : 80% des 1 400 salariés ont des tâches de manutentionnaires, monotones, et avec très peu de possibilité d'évolution de carrière. L'effectif est triplé pendant le pic d'activité à Noël.

Cela explique qu'en moyenne, un salarié reste seulement 3 ans et demi chez Amazon... Pour la CFTC, il faut que ce temps dans l'entreprise s'accompagne d'un temps de formation pour pouvoir postuler ailleurs. Plus globalement, le syndicat réclame la tenue d'un Grenelle du numérique en France pour réfléchir aux conséquences de la numérisation de la société.

Imaginez-vous dans une grande surface à faire des courses pendant 8 heures avec votre caddie : Amazon, pour certains salariés, c'est ça..." - Philippe Louis, président de la CFTC

Interview en longueur de Philippe Louis après sa visite chez Amazon

Le syndicat vient de créer une section à l'entrepôt de Saran, aussi pour obtenir de meilleures conditions de travail au quotidien. La CFTC revendique ainsi actuellement une cinquantaine d'adhérents chez Amazon à Saran.