Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Amazon-Saran: le géant américain veut montrer qu'il se soucie de la santé de ses salariés

lundi 24 juillet 2017 à 11:19 Par Guillaume Drechsler, France Bleu Orléans

Entre les 10 et 16 juillet, le syndicat SUD-Solidaires d'Amazon a dénoncé les conditions de travail dans l'entreprise. En réponse, la plateforme du nord d'Orléans a ouvert ses portes afin de prouver sa bonne foi.

"Work hard, have fun, make history": "Travaillez dur, faites-vous plaisir, faites l'histoire"... tel est le slogan du fondateur d'Amazon, Jeff Bezos.
"Work hard, have fun, make history": "Travaillez dur, faites-vous plaisir, faites l'histoire"... tel est le slogan du fondateur d'Amazon, Jeff Bezos. © Radio France - Guillaume Drechsler

Saran, France

Pendant "la semaine de la santé au travail" du 10 au 16 juillet, SUD-Solidaires avait voulu dénoncer les tâches répétitives ou encore la course au rendement sur les sites d'Amazon. Le syndicat français s'était associé à deux autres organisations syndicales sur des sites allemands et polonais. En réponse à cette initiative syndicale, la direction orléanaise d'Amazon nous a ouvert ses portes afin de montrer que des mesures sont prises en faveur de la santé de ses salariés.

Il y a une scotcheuse automatique, elle facilite le travail des salariés et évite que les gens peinent avec leurs poignées à cause de gestes répétitifs - Angélique Brossard, salariée et chargée de formation sécurité

La plate-forme de 70 000 mètres carrés est organisée en quatre grandes zones : la réception, le stockage où se fait le picking, le packing et l'expédition. Le packing, c'est où les colis sont emballés et tout est fait pour se rapprocher du risque zéro. "Le packeur prend un bac, le tire de la rampe et son écran lui indique le nombre d’articles à traiter. Il scanne l’article et, après, l’ordinateur lui dit tout. Il a juste à se laisser aller et à regarder les indications qu’on lui donne" commente Angélique Brossard, chargée de la formation sécurité à Amazon-Saran.

"Selon la taille de l’article, le système informatique indique au salarié le type de carton à prendre. Il suffit d'appuyer sur un bouton et de scanner un autocollant pour le coller sur le colis. Ce dernier sera posé sur le tapis une fois emballé."

La zone d'expédition est protégée par des barrières. Si une personne s'approche trop près, le tapis roulant s'arrête. - Radio France
La zone d'expédition est protégée par des barrières. Si une personne s'approche trop près, le tapis roulant s'arrête. © Radio France - Guillaume Drechsler

"Safety first": quand la sécurité est la priorité d'Amazon

Dans la zone de picking, les salariés viennent récupérer les objets avant de les envoyer à l'emballage. Dans ce couloir, des étagères de 10 mètres de haut s'étendent sur 100 mètres de long. Mais les salariés ne peuvent pas se tenir n'importe comment puisque des règles de bonne tenue ont été mises en place. Angélique Brossard mime la bonne posture à prendre pour sélectionner les articles dans ces grands couloirs: "la clé, c’est d’avoir toujours le dos droit, de beaucoup plier les genoux et de se servir des muscles des cuisses."

Chez Amazon, on cherche à démontrer que la sécurité est une priorité à travers le slogan "Safety first." Les règles de sécurité sont même posées par écrit avec le programme SMART. A l'intérieur, "il y a tout un tas d’actions mises en place pour faciliter et surtout aider les associates (ndlr. salariés qui, une fois embauchés, deviennent actionnaire de la société Amazon) et les intérimaires à ce que leur travail pendant sept heures se passe bien et qu’ils peinent le moins possible" explique Angélique Brossard.

La zone de stockage et de picking, où sont entreposés les articles, s'étend en longueur sur des rayons à perte de vue et à la verticale avec des étages entiers de stockage comme celui-ci. - Radio France
La zone de stockage et de picking, où sont entreposés les articles, s'étend en longueur sur des rayons à perte de vue et à la verticale avec des étages entiers de stockage comme celui-ci. © Radio France - Guillaume Drechsler

Mi-juillet, le syndicat SUD-Solidaires a estimé à plus d'une centaine le nombre d'accidents en zone picking. Un chiffre sur lequel la DRH d'Amazon France, Laetitia de Montgolfier, n'a pas voulu s'exprimer: "je ne veux pas faire de commentaire sur ce chiffre. On est vraiment dans une logique d’offrir un environnement sûr et agréable à nos salariés."

Le géant américain de la vente en ligne préfère communiquer sur les plus de 100 000 heures de formation sécurité délivrées chaque année. Il est à la recherche constante du risque zéro. En septembre 2017, Amazon va ouvrir sa cinquième plateforme française à Amiens, sa plus grande dans l'Hexagone avec 107 000 mètres carrés.

Amazon nous a ouvert les portes de sa plateforme de Saran.

La zone de réception est la première que l'on voit avant d'entrer sur le "floor", le terrain. - Radio France
La zone de réception est la première que l'on voit avant d'entrer sur le "floor", le terrain. © Radio France - Guillaume Drechsler