Économie – Social

Amazon se lance dans l'épicerie et l'alcool

Par Marina Cabiten, France Bleu jeudi 24 septembre 2015 à 11:22

Dans l'entrepôt Amazon de Lauwin-Planque, dans le Nord
Dans l'entrepôt Amazon de Lauwin-Planque, dans le Nord © Max PPP

Le géant américain de la distribution Amazon a annoncé mercredi le lancement de catégories "épicerie" et "bières, vins et spiritueux" sur la version française de son site de vente en ligne.

Céréales, vinaigre, bonbons, bière ou encore champagne : vous pouvez désormais commander ces produits et beaucoup d'autres dans le rayon "Épicerie et boissons" d'Amazon. Le mastodonte de la vente en ligne a annoncé ce nouveau créneau mercredi, entrant ainsi en concurrence avec les grandes enseignes de distribution alimentaire. 

Plus de 34.000 références 

Ces deux nouvelles boutiques en ligne proposeront au total "plus de 34.000 références avec tous les produits du quotidien pour bébés, enfants et adultes qui rythment les temps forts de la journée comme le petit-déjeuner, le déjeuner, le goûter, l'apéritif ou la soirée", indique le groupe dans un communiqué. Il se targue de vendre aussi bien des produits de grandes marques que de producteurs locaux, et pour toutes les bourses. 

Le menu du rayon "épicerie" d'Amazon France - capture d'écran - Aucun(e)
Le menu du rayon "épicerie" d'Amazon France - capture d'écran

Le menu du rayon "Épicerie" d'Amazon France - capture d'écran

Un concurrent sérieux

Au départ, Amazon vendait des livres. Aujourd'hui, ses deux nouvelles offres portent à 31 le total des boutiques d'Amazon en France. Face à Carrefour, Auchan ou Leclerc, le géant américain a sorti l'artillerie lourde pour ce lancement, avec de fortes promotions et la livraison offerte dès 25 euros d'achat, ce qui n'est pas le cas des autres services en ligne d'alimentation. 

Pour le moment cependant, l'offre n'est pas comparable à celle des supermarchés classiques. Les produits frais sont absents, beaucoup de références manquent à l'appel, et les prix ne sont pour l'instant pas spécialement plus attractifs que ceux de la concurrence. Mais sur ce dernier point, la donne pourrait vite changer. Selon la presse américaine, Amazon prépare déjà le lancement de sa marque distributeur.