Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS-Amazon toujours dans le collimateur des militants d'Attac à Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Pas d'entrepôt Amazon à Fournès près de Remoulins dans le Gard. Ce samedi matin, des militants du mouvement Attac ont déployé leurs banderoles "Stop Amazon, ni ici ni ailleurs" devant 4 lieux nîmois qu'ils veulent symboliques : la CCI, les arènes, la direction des impôts et la Maison Carrée.

Les militants d'Attac devant les arènes de Nîmes, samedi 21 novembre 2020
Les militants d'Attac devant les arènes de Nîmes, samedi 21 novembre 2020 © Radio France - Philippe Thomain

"Stop Amazon, ni ici ni ailleurs." Pour ces militants d'Attac, qui ce samedi matin déploient leurs banderoles devant 4 sites de la ville de Nîmes qu'ils veulent emblématiques, la cause est claire et entendue : "Amazon est un destructeur d'emplois. Ceux qu'il propose sont de mauvaise qualité et pour chaque emploi créé, il en détruit 4." Aussi ces militants marchent vite pour rallier en moins d'une heure ces 4 sites : la CCI, les arènes, le centre des impôts et la Maison Carrée, l'heure de sortie prévue pour faire ses courses en cette période de confinement.

L'emploi n'est la seule récrimination de ces militants : "pour les impôts qu'Amazon ne paye pas en France, idem pour la TVA, nous considérons que c'est de la concurrence déloyale" explique Anne avant d'ajouter : "les commerces, au-delà de l'acte commercial, c'est la vie des centre-ville, c'est un bien public, il faut donc lutter contre ces mastodontes" et de conclure : "il faut stopper le projet à Fournès qui, en plus des transports qu'il générerait, détruira des terres agricoles."

Les militants d'Attac déploient leurs banderoles devant la Chambre de Commerce et d'Industrie, à Nîmes
Les militants d'Attac déploient leurs banderoles devant la Chambre de Commerce et d'Industrie, à Nîmes © Radio France - Philippe Thomain
Les militants d'Attac déploient leurs banderoles devant le centre des impôts, à Nîmes
Les militants d'Attac déploient leurs banderoles devant le centre des impôts, à Nîmes © Radio France - Philippe Thomain
Choix de la station

À venir dansDanssecondess