Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Amboise : +20% de fréquentation au Château Royal et au Clos Lucé grâce aux 500 ans de la Renaissance

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu Orléans

Depuis le début de cette année anniversaire célébrant les 500 ans de la Renaissance, la fréquentation des châteaux, musées et commerces d'Amboise est en hausse. Des touristes du monde entier sont au rendez-vous.

Le château d'Amboise a enregistré une hausse de fréquentation de 20% avec l'opération des 500 ans de la Renaissance
Le château d'Amboise a enregistré une hausse de fréquentation de 20% avec l'opération des 500 ans de la Renaissance © Radio France - Manon Derdevet

Amboise, France

Les 500 ans de la Renaissance font carton plein. L'opération lancée en mai pour commémorer la mort de Léonard de Vinci mais aussi le début de la construction du Château de Chambord et la naissance de Catherine de Médicis en 1519, a beaucoup de succès en Indre et Loire. 

La région Centre-Val de Loire est considérée comme le berceau de la Renaissance en France et c'est notamment le cas d'Amboise avec le Château Royal où l'on peut voir notamment la tombe de Leonard de Vinci mais aussi le château du Clos Lucé qui fut la dernière demeure de Léonard.

La ville attire donc de nombreux curieux pour le plus grand plaisir des professionnels du tourisme et des commerçants, à la mi saison, le bilan de cette opération est déjà très positif.

Le tombeau de Léonard de Vinci au château d'Amboise - Radio France
Le tombeau de Léonard de Vinci au château d'Amboise © Radio France - Manon Derdevet

Une hausse de fréquentation "inespérée"

Le Clos Lucé enregistre une hausse inédite de sa fréquentation selon Gaël Ibramsah le directeur commercial du château. "On note une hausse de notre clientèle de plus de 20%. C'est inespéré, on s'attendait à une augmentation relative qui ne dépasserait pas les 12% donc c'est une belle prouesse" souligne-t-il. 

Idem au Château Royal. Ils sont des centaines de touristes au pied du château à prendre en photo le tombeau de Léonard de Vinci ou à déambuler dans les jardins. 

"C'est historique", directeur de la communication du Château Royal d'Amboise

Des touristes plus nombreux que jamais selon Samuel Buchwalder le directeur de la communication du château. "On a le sourire. On enregistre une hausse de 20% sur les six premiers mois de l'année. C'est très conséquent pour un château comme le nôtre. On peut même dire que c'est historique" explique ce spécialiste.

Samuel Buchwalder le directeur de la communication du château d'Amboise - Radio France
Samuel Buchwalder le directeur de la communication du château d'Amboise © Radio France - Manon Derdevet

Beaucoup de touristes venus d'Italie

Selon lui, les touristes viennent nombreux des pays d'Europe mais surtout de l'Italie. "On dit qu'Amboise est une ville très italienne" ironise Samuel Buchwalder mais les 500 ans de la Renaissance amplifient ce phénomène. 

A l'image de Gracia, elle habite Milan et elle est venue avec sa famille pour visiter Amboise. "C'est important pour nous les Italiens parce que Léonard de Vinci est important en Italie et nous sommes contents de voir que vous vous intéressez autant à cette personnalité italienne. Il fait partie d'une part importante de l'histoire qui est la Renaissance et c'est pour nous l'époque la plus importante de l'histoire italienne", explique la touriste.   

Des touristes qui font également le bonheur des commerçants d'Amboise qui parlent d'un véritable "engouement". Un phénomène qui pourrait même continuer jusqu'à la fin de l'été. Sauf si la canicule et la météo freinent la venue des touristes. 

Choix de la station

France Bleu