Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Manifestation des ambulanciers à Paris : 14 personnes interpellées pour avoir bloqué le périphérique

mardi 6 novembre 2018 à 8:15 - Mis à jour le mardi 6 novembre 2018 à 14:19 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Les ambulanciers ne lâchent pas prise. Ils étaient en grève lundi et ils ont poursuivi leur mouvement ce mardi à Paris. A 07h00, ils étaient une cinquantaine à bloquer la porte de Bercy. Quatorze manifestants ambulanciers ont été interpellés en milieu de matinée.

Manifestation des ambulanciers à Paris lundi 5 novembre 2018
Manifestation des ambulanciers à Paris lundi 5 novembre 2018 © Maxppp - Alexis Sciard

Paris, Île-de-France, France

La manifestation des ambulanciers en colère ce mardi matin sur le périphérique a été marquée par l'interpellation de 14 personnes pour participation délictueuse à un attroupement, entrave à la circulation et obstacle à l'enlèvement, selon la préfecture de police. 

La police est intervenue pour lever le blocage vers 10h30. Une ambulance a été enlevée et mise à la fourrière. 

Les ambulanciers avaient décidé de ne pas lâcher prise ce mardi. Après les manifestations de lundi, certains étaient restés la nuit et une bonne partie de la matinée sur le périphérique parisien. 

La circulation était compliquée ce mardi matin. A 07h00 ce mardi matin, une cinquantaine d'ambulances bloquaient la porte de Bercy. Le périphérique était fermé en intérieur de la porte de Bercy au quai d'Ivry.

L'accès à l'A4-province depuis le boulevard périphérique en chaussée intérieure n'était pas possible. L'accès au boulevard périphérique Sud n'était pas possible non plus depuis l'A4-Paris.

Le mouvement risque-t-il de se poursuivre ? 

Le président de l'association de défense des transporteurs sanitaires, Rachid Soukhmani,  a expliqué en direct sur France Bleu Paris ce mardi matin qu'il était désolé pour les embouteillages mais, dit-il, "On avait besoin de se faire entendre, on avait besoin de protester". Le président confirme que les ambulanciers ont été reçus lundi par un conseiller au ministère de la Santé mais il estime que "la discussion a été stérile ".  

Les ambulanciers ne sont pas prêts à céder. Ils protestent contre la réforme qui permet aux hôpitaux de choisir le moyen de transport des patients.

Lundi, ils étaient plusieurs centaines à organiser des opérations escargot en Ile-de-France et sur le périphérique parisien. Ils avaient provoqué plus de 400 kilomètres de bouchons dans la matinée.