Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Amélie de Montchalin, Joël Giraud et les élus locaux signent pour faire de Déols une "Petite ville de demain"

-
Par , France Bleu Berry

Ce programme vise à redynamiser les villes de moins de 20 000 habitants en leur attribuant des moyens et des renforts de fonctionnaires. Un accord-cadre a été voté ce lundi entre la ministre Amélie de Montchalin, le secrétaire d'Etat à la Ruralité Joël Giraud et les élus locaux.

Amélie de Montchalin et Joël Giraud ont été reçu à Déols par les élus locaux de la commune, agglomération, département et région.
Amélie de Montchalin et Joël Giraud ont été reçu à Déols par les élus locaux de la commune, agglomération, département et région. © Radio France - François Chagnaud

La ministre de la Transformation et de la Fonction publique Amélie de Montchalin et le secrétaire d'Etat chargé de la Ruralité Joël Giraud sont venus apposer leur signature à la convention-cadre qui place Déols. Développé par l'Agence nationale de la cohésion des territoires, le programme "Petites villes de demain" il vise à soutenir les villes de moins de 20 000 habitants dans la réalisation de leurs différents projets de territoire. 16 communes de l'Indre vont en bénéficier. 

Le budget du programme "Petites villes de demain" a été récemment gonflé par le biais du plan France Relance avec 3 milliards d'euros supplémentaires. L'aide est donc financière, mais également administrative. 2 500 personnels des ministères doivent être détachés dans les préfectures et les sous-préfectures pour aider les collectivités à travailler sur les projets de développement et d'investissement de leurs territoires. 

La fonction publique d'Etat en renfort des collectivités 

L'objectif est donc de dépêcher les forces vives et les moyens de l'Etat dans les territoires pour pallier le manque de personnel administratif. "Ca passe par des agents publics dans les préfectures et les services de l'Etat qui soient plus armés pour prendre des décisions là où ils sont, pour éviter que tout remonte à la région ou à Paris, précise la ministre de la Transformation et de la Fonction publique Amélie de Montchalin. Ce réarmement des territoires dont le Premier ministre parle depuis le mois de juillet est au coeur de nos priorités. C'est 2500 agents qui vont sortir des ministères parisiens pour être détachés dans les préfectures et les sous-préfectures. Nous allons leur donner plus de marge de manœuvre budgétaire, en termes de recrutement et au niveau des décisions."

Déols et Ardentes constituent un binôme dans le cadre des "Petites villes de demain". Grâce à ce programme, elles vont embaucher un chef de projet chargé de faire avancer différents dossiers. Pêle-mêle, le maire de Déols Marc Fleuret évoque une passerelle piétonne et cyclable sur l'Indre et des efforts particuliers sur le développement des actions envers la petite enfance et de la jeunesse. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess