Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

La CGT Énergie revendique plusieurs coupures électriques sauvages à l'heure de pointe à Amiens

-
Par , , France Bleu Picardie, France Bleu

La CGT Energie Somme-Oise a revendiqué ce vendredi matin les coupures électriques à la préfecture de la Somme, au siège local d'Enedis, à la CAF d'Amiens ou encore des feux tricolores sur l'esplanade Branly. Il ne devait pas y avoir de nouvelles coupures dans la journée.

Manifestation de la CGT. Février 2019.
Manifestation de la CGT. Février 2019. © Radio France - Victor Vasseur

Un beau bazar ce vendredi matin à Amiens, au niveau de l'esplanade Branly ou les feux tricolores étaient hors service à l'heure de pointe, à huit heures du matin. Une coupure d'électricité revendiquée par la CGT Energie qui a aussi coupé le courant de la Préfecture de la Somme, de la Caf et du siège Enedis à Amiens. Selon Enedis Picardie qui annonce porter plainte, ce sont 200 clients qui ont été ce vendredi matin privés de courant.

C'est aujourd'hui ou jamais, nous, électriciens-gaziers, on a décidé de frapper un grand coup en ciblant des lieux de pouvoir et des institutions

Les feux de circulation coupés sur l'esplanade Branly

Pour cette septième journée d'action interprofessionnelle contre la réforme des retraites, les gaziers et électriciens passent à la méthode forte, confirme un membre de la CGT Energies Somme-Oise, qui s'exprime de manière anonyme : "C'est aujourd'hui ou jamais, donc nous, électriciens-gaziers, on a décidé de frapper un grand coup en ciblant des lieux de pouvoir et des institutions. On essaie tant que possible de ne pas couper des usagers, en même temps, quand on modifie profondément le paysage de l'énergie avec toutes les réformes du secteur, il faut un moment donné savoir qu'on n'a plus que ces actions-là pour faire entendre notre colère"

"Les agents prennent des risques pour leur boulot, on a des collègues qui ont été interpellés à leur domicile, mais on veut exprimer notre colère", explique ce membre du syndicat CGT Energie. Selon lui, il ne devrait pas y avoir de nouvelles coupures d'électricité dans la Somme cet après-midi. D'autres actions pourraient en revanche être menées dans les prochains jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu