Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Amiens : les représentants des salariés restent dans le flou après le premier CSE d'Ageco

-
Par , France Bleu Picardie

Installée depuis juillet 2019 sur l'ex site de Whirlpool à Amiens, l'entreprise Ageco a tenu son premier comité économique et social. Les syndicats espéraient des réponses de la direction sur les grosses difficultés financières. Ils sont sortis de ce CSE ni mieux informés, ni rassurés.

Ageco emploie 90 salariés à Amiens
Ageco emploie 90 salariés à Amiens © Maxppp - Maxppp

Les représentants du personnel d'Ageco à Amiens restent dans le flou. L'entreprise installée depuis juillet 2019 sur l'ex site de Whirlpool tenait ce jeudi son tout premier comité économique et social. Les syndicats espéraient des réponses de la direction sur les grosses difficultés financières d'Ageco. Ils sont sortis de ce CSE ni mieux informés, ni rassurés.

"Je sors de ce CSE comme j'y suis rentré", commente un élu. Selon les représentants du personnel, le nouveau directeur, nommé récemment n'a pas eu beaucoup plus de réponses que les fondateurs d'Ageco sur les gros dangers qui guettent le fabricant de mobilier de rayonnage. La direction continue de renvoyer une partie de la faute sur des partenaires financiers, répétant qu'Ageco n'a pas touché tout l'argent espéré, alors que la Préfète de la Somme assurait l'inverse il y a une semaine. 

"Au milieu de tout ça il y a 90 salariés qui ont peur", ajoute un de leur représentant. La moitié sont des anciens de Whirlpool et de WN qui redoutent le pire des scénarii : un troisième plan social en moins de trois ans. Si certains proches de la retraite sont résignés beaucoup d'autres sont plus qu'inquiets. La moyenne d'âge est de 49 ans chez Ageco. 

Droit d'alerte

Le contexte est d'autant plus pesant qu'avec la crise du coronavirus "plus de la moitié des salariés sont actuellement au chômage partiel", décrit un représentant du personnel. Le CSE a activé il y a quelques jours un droit d'alerte économique et un droit d'alerte sur les risques psycho sociaux. Une réunion doit se tenir dans quelques jours avec la médecine du travail et l'inspection du travail.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess