Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Amiens : nouveau départ pour les 44 salariés WN repris par Ageco Agencement

-
Par , France Bleu Picardie

Pour les 44 ex salariés WN repris, tout commence aujourd'hui avec leur premier jour de travail pour Ageco Agencement.

Les 44 salariés WN repris ont déjà visité les installation d'Ageco Agencement, leur nouvel employeur
Les 44 salariés WN repris ont déjà visité les installation d'Ageco Agencement, leur nouvel employeur © Radio France - Alexandre Lepère

Amiens, France

Son histoire était déjà mouvementée, l'usine du quartier Montières connait pourtant un nouveau tournant : ce mardi 20 août est officiellement le premier jour de travail des ex salariés WN pour le compte de l'entreprise Ageco Agencement. Au total, 44 salariés ont été conservés, conformément à l'offre de reprise validée le 30 juillet dernier par le tribunal de commerce d'Amiens.

Les salariés WN repris sont attentifs à leur nouvel environnement de travail - Radio France
Les salariés WN repris sont attentifs à leur nouvel environnement de travail © Radio France - Alexandre Lepère

Parmi les profils retenus, on compte notamment des soudeurs, des assembleurs électromécaniciens mais aussi des magasiniers. Des postes nécessaires à l'activité de la nouvelle entreprise, qui fabrique notamment du mobilier standard et sur mesure pour les professionnels. 

Quid des 138 salariés licenciés ?

De leur côté, 138 ex WN restent donc sur le carreau. Tous ont découverts la nouvelle hier matin sur les listes placardées dans un hall de l'usine, avant de recevoir une lettre leur notifiant leur licenciement économique à venir. Une nouvelle différemment accueillie en fonction des salariés, entre tristesse, résignation, et colère, dirigée contre Nicolas Decayeux, le PDG de l'ex-entreprise WN, placée en redressement judiciaire au mois de juin.

Les salariés licenciés reviendront en tout cas le mardi 26 août sur le site de Montières : ils signeront et valideront officiellement leur procédure de licenciement. En attendant, ils ont rendez-vous à partir d'aujourd'hui avec Pôle Emploi pour faire le point sur leurs droits.

"Maintenant, on a un travail et on a l'impression d'être considéré" (un salarié repris)

Pour les salariés repris, le travail commence donc ce mardi matin, avec le sentiment d'avoir trouvé cette fois un repreneur sérieux. Un repreneur qui n'a pas vu les choses en grand, en occupant une aile de la vaste usine, sur une superficie de 5 000m2 , et qui a surtout recruté par rapport aux besoins de son entreprise, au carnet de commandes jusque-là bien pourvu.

Bien sûr, on aurait aimé reprendre plus de personnel. En revanche, on reprend ceux pour qui nous sommes sûrs d'avoir du travail - Antoine Gérard-Shine, co-directeur d'Ageco Agencement

Choix de la station

France Bleu