Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Animations de Noël à Nîmes : "Les premiers retours sont positifs" assure Sophie Roulle

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La dernière animation de Noël à Nîmes, c'est ce mardi. Elles ont démarré fin décembre dans le but de faire venir davantage de monde dans le centre-ville et dans les commerces. Pour Sophie Roulle, l'adjointe en charge des animations commerciales, les premiers retours sont positifs.

Nîmes, France

Quelque 400.000 euros ont été investis cette année par la Ville de Nîmes pour les animations de Noël. Elles ont démarré fin novembre et se terminent ce mardi 24 décembre par un spectacle de théâtre de rue. L'objectif était d'attirer du monde dans le centre et surtout chez les commerçants. "Les premiers retours sont plutôt positifs, assure Sophie Roulle, l'adjointe au maire en charge de la redynamisation du centre-ville, des halles et des animations commerciales.  Il y a eu du monde, beaucoup de monde dans le centre et aux halles.

Du nouveau à la Coupole des halles début janvier 

Face à la vacance de nombreux commerces dans le centre de Nîmes, un chargé de mission avait été recruté par la Ville pour trouver de nouvelles enseignes. Selon Sophie Roulle, trois nouveaux commerces ouvrent en bas de la rue Général-Perrier. Le maire devrait également annoncer du nouveau en janvier en ce qui concerne la Coupole des halles où de nombreux magasins ont également fermé. "Je n'en dirai pas plus pour faire capoter le projet". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu