Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

Annecy : GreenWeb, la startup qui veut rendre internet plus écolo

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Comment rendre internet moins énergivore et plus "vert" ? Basée en plein cœur d’Annecy (Haute-Savoie), Greenweb (une startup de 6 salariés) travaille sur la création d’écosystèmes digitaux responsables et écologiques.

Annecy (Haute-Savoie), GreenWeb, la startup qui veut rendre internet plus écolo.
Annecy (Haute-Savoie), GreenWeb, la startup qui veut rendre internet plus écolo. © Radio France - Richard Vivion

Faire baisser la consommation d’électricité liée à internet, utiliser une énergie propre pour faire tourner les data centers… c’est le crédo de GreenWeb,  une jeune startup annécienne. Parmi ses dernières réalisations, la conception du site de commerce local du Grand Annecy (Grand Annecy Shop). Une plateforme qui marche à l’eau des Alpes. 

📻 ÉCOUTEZ Simon Cardon, le PDG de GreenWeb.

France Bleu Pays de Savoie - Simon Cardon vous êtes le PDG de GreenWeb, votre société veut rendre internet plus écologique, plus vert. Est-ce réellement possible ? 

Simon Cardon : C’est possible et c’est surtout indispensable ! Aujourd’hui, internet a un impact environnemental qui devient assez dramatique. Il faut savoir qu’internet représente entre 16 et 25% de notre consommation quotidienne d’électricité. Si internet était un pays, en terme de pollution, il serait troisième derrière les États-Unis et la Chine. Tous les jours, nous utilisons des plateformes américaines comme Facebook ou Instagram mais elles sont hébergées de l’autre côté de l’Atlantique, dans des data centers alimentés par des centrales à charbon. Quand nous passons une demi-heure sur Facebook c’est comme si on faisait 400 m en voiture dans sa rue. Tout cela a un vrai impact environnemental. Chez Greenweb nous travaillons justement sur la mise en place de solutions digitales limitant cet impact. 

Simon Cardon, PDG de GreenWeb.
Simon Cardon, PDG de GreenWeb. - (Photo GreenWeb)

Alors comment travaillez-vous ? Quelles solutions développez-vous pour vos clients pour réduire l'impact environnemental ? 

Il y a plusieurs axes. Le premier, c’est ce que nous appelons l’éco-conception. Nous sommes par exemple capables de diminuer de 50 % l’utilisation d’électricité sur nos serveurs. Sur certains sites internet, on est capable de diminuer par dix l’impact environnemental et donc la consommation d’électricité et de bande passante, d’aller-retours avec les serveurs.  Le deuxième aspect c’est travailler sur la source même d’énergie qu’on utilise. Aujourd’hui, la plupart des solutions utilisent sont soit hébergées en France donc utilisent du nucléaire, soit aux États-Unis et utilisent du charbon. Chez nous, on a des serveurs alimentés directement avec des énergies renouvelables. Et pas n’importe lesquelles, uniquement de l’hydroélectrique parce que nous considérons que le solaire et l’éolien ne sont pas, à l’heure actuelle, des solutions bas carbone. Elles sont peut-être renouvelables n’est pas spécialement écologiques alors que l’hydroélectrique apporte de meilleurs résultats. 

Vous avez conçu la plateforme d’e-commerce pour les magasins du Grand Annecy. C’est un site qui, si on schématise, fonctionne à l’eau des Alpes, c’est bien cela ? 

Exactement, il est hébergé dans un data center situé au-dessus de Grenoble et qui fonctionne grâce à une centrale hydroélectrique. C’est l’un des seuls vrais "green" data center de France. Et c’est intéressant de se dire que le caillou qu’on utilise, parce qu’un téléphone il faut bien rappeler que c’est un caillou, et bien quand on tape sur ce caillou, on produit des actions digitales et ces actions sont rendues possible grâce à l’eau qui coule des alpes. C’est effectivement intéressant comme analogie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess