Économie – Social

Annonay : les impôts locaux vont baisser en 2017

Par Marie Rouarch, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 12 décembre 2016 à 18:24

Olivier Dussopt, député-maire d'Annonay, a décidé de baisser la part communale de la taxe d'habitation et de la taxe foncière.
Olivier Dussopt, député-maire d'Annonay, a décidé de baisser la part communale de la taxe d'habitation et de la taxe foncière. © Maxppp - Christophe Morin

C'est une des dispositions du budget 2017 à Annonay : la part communale de la taxe foncière et de la taxe d'habitation va baisser, respectivement de 1,5% et de 1%. Une décision inédite, surtout dans une commune réputée pour ses taux d'imposition très élevés.

"C'est historique", lance Olivier Dussopt, le député-maire d'Annonay. Inédit en tout cas, dans une ville connue pour ses taux d'imposition particulièrement élevés. Et ce, en raison des difficultés financières de la commune, ces trente dernières années. Les impôts locaux - taxe d'habitation et taxe foncière - vont baisser l'an prochain. C'est une disposition du budget 2017 à Annonay : la part communale de la taxe d'habitation va baisser de 1%, moins 1,5% pour la part communale de la taxe foncière.

"Ce n'est pas une révolution fiscale, cette baisse est modeste", reconnaît Olivier Dussopt. Elle va se traduire par une baisse de la taxe d'habitation et de la taxe foncière de quelques euros pour les Annonéens. Pour la ville d'Annonay, en revanche, "c'est un manque à gagner d'environ 150 000 euros, que nous absorbons. Nous ne baissons pas les subventions aux associations, nous maintenons la gratuité des activités périscolaires, mais par ailleurs, nous faisons des économies."

Pas une révolution fiscale, mais un nouvel élan à Annonay

Pour le maire, c'est le signe d'une nouvelle dynamique à Annonay : "Aujourd'hui, entre les commerces, l'agrandissement de certaines usines, la rénovation déjà de 170 logements et le fait que dans les trois ans qui viennent, nous allons pouvoir continuer à aider la rénovation d'au moins 150 à 200 logements, la construction de nouveaux projets en centre-ville, etc. Tout ça fait que dans deux, trois, cinq ans, la ville aura de nouveaux habitants, de nouvelles recettes fiscales et il est évidemment plus facile d'envisager une baisse des impôts pour tout le monde dès lors que les gens reviennent au centre-ville, investissent."

Plus il y a de propriétaires, de locataires, d'habitants, qui reviennent vivre à Annonay, et plus la part que chacun doit apporter à l'effort collectif est facile à baisser - Olivier Dussopt, député-maire d'Annonay

Le principe de ces baisses de 1% de la taxe d'habitation et de 1,5% de la taxe foncière a été adopté en commission des finances ce lundi 12 décembre. Il doit encore être validé en conseil municipal lundi prochain, le 19 décembre, dans le cadre du vote du budget 2017 de la commune.

Malgré cette double baisse, les Annonéens vont continuer à payer davantage d'impôts locaux que les habitants des communes voisines. Le taux d'imposition pour la taxe d'habitation va ainsi passer de 22,17 à 21,95 (de 27,39 à 26,98 pour la taxe foncière) à Annonay. C'est toujours trois fois plus qu'à Davézieux, par exemple. Quant à une éventuelle poursuite de cette baisse des taux d'imposition, elle est, bien entendu, soumise à l'amélioration de la situation économique d'Annonay.