Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : Apiculteur en bio, il craint le réchauffement climatique

-
Par , France Bleu Creuse

Le Rucher Creusois produit du miel bio à St-Hilaire le Chateau. Michel Blassel, apiculteur, raconte comment il relance son entreprise depuis la fin du confinement.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Stéphane Barbereau

"Les abeilles ne sont pas impactées par le coronavirus", explique Michel Blassel l'apiculteur à la tête du Rucher Creusois. Pour lui, le plus dur pendant cette période était de ne pas pouvoir vendre sur les foires bio. Il donne un exemple : "On fait une foire bio en Bretagne, sur deux jours c'est moins 3000 euros." 

L'entreprise a pu continuer à trouver des clients grâce à son site internet. Les ventes ont augmenté entre 10 et 15% sur leur web, mais c'est insuffisant pour rattraper les pertes liées au confinement. Depuis peu le producteur de miel est revenu sur les marchés locaux. Il est ravi, "c'est un bonheur de retrouver le contact avec les gens. 

Les difficultés ne sont pas seulement de la crise sanitaire. "On est particulièrement touché par le réchauffement climatique et désormais on craint la météo. Les hivers sont très doux. Quand il y a du soleil, les abeilles sortent des ruches. Mais il n'y a rien à butiner. Elles fatiguent." Autre difficultés, le varroa, un parasite de l'abeille adulte. "Depuis deux ou trois ans, on a de grosses pertes à cause de ce parasite", conclut-il.

Le Rucher Creusois est présent sur le marché de Felletin le vendredi matin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess