Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Apprentis d'Auteuil : la réunion à Audaux tourne court

mardi 5 septembre 2017 à 8:25 Par Mickaël Chailloux, France Bleu Béarn

Le débat sur la relocalisation à Pau de l'établissement des Apprentis d'Auteuil sera repoussé à plus tard. Ce lundi, les élus du Béarn des Gaves devaient rencontrer la direction nationale des Apprentis d'Auteuil, sous l'impulsion du député Jean Lassalle. Mais personne ne s'est présenté à la mairie.

Le site d'Audaux devrait être relocalisé à la rentrée 2018 à Pau
Le site d'Audaux devrait être relocalisé à la rentrée 2018 à Pau - ETS SAINTE BERNADETTE

Audaux, France

La réunion prévue ce lundi soir devait être un moment de débat et de discussion : cela n'aura pas été le cas. Les élus du Béarn des Gaves se sont retrouvé seuls en mairie d'Audaux pour discuter du départ des Apprentis d'Auteuil direction Pau. La structure catholique, présente au château de Gassion depuis 1944, accueille des jeunes en difficulté du niveau collège jusqu'à la terminale. Mais, depuis le mois de juin, la direction nationale avait émis le souhait de quitter le site d'Audaux pour se rendre à Pau, dans les locaux du Pôle Emploi. Cela, les élus ne l'acceptaient pas.

Pas la volonté de rompre le dialogue

Il s'agissait de la deuxième réunion en un mois : la dernière, le 31 juillet, avaient abouti à la conclusion suivante : "les Apprentis d'Auteuil doivent rester à Audaux". Les élus souhaitaient le dire aux responsables de la direction des Apprentis d'Auteuil ce lundi 4 septembre. Jean Lassalle, le député de la quatrième circonscription des Pyrénées-Atlantiques, avait donc convoqué les élus, mais aussi représentants du personnel des Apprentis d'Auteuil en mairie d'Audaux à 18h. Il avait convoqué les directeurs régionaux des Apprentis d'Auteuil. Mais ceux-là ne sont pas venus.

Pour Véronique Escribes, il ne s'agit pas d'une "rupture de dialogue" mais d'une raison pratique.

"Nous ne pouvons pas être dans une réunion de travail quand il y a potentiellement 50 personnes. On ne peut pas rechercher des solutions"

Une procédure est en cours, et un directeur de projet devrait être nommé bientôt pour épauler Véronique Escribes sur le dossier du site d'Audaux.

Véronique Escribes : "il faut que l'on se rencontre avec une délégation d'élus"

Une situation jugée toujours ubuesque

Les élus pourtant jugeait ce lundi la situation "toujours ubuesque", selon l'un d'entre eux. Ils craignent pour la vitalité du Béarn des Gaves. Ils attendaient de cette réunion la possibilité de trouver des solutions à ce problème, "de manière apaisée et sereine", disaient l'un d'entre eux. Ils auront donc bientôt l'occasion de discuter avec ce nouveau directeur de projet. Mais il ne lâchent rien : Jean Lassalle veut porter ce projet jusqu'à une dimension nationale. En attendant, une pétition a été lancée pour garder les Apprentis d'Auteuil à Audaux.