Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Après Joué-les-Tours, quinze salariés de Michelin revivent le même calvaire à la Roche-sur-Yon

L'annonce était redoutée par les salariés de Michelin. Le site de la Roche-sur-Yon, qui emploie plus de 600 salariés, va fermer d'ici fin 2020. Parmi eux, on trouve une quinzaine de salariés du site de Joué-les-Tours qui avaient accepté de partir sur le site vendéen.

Une manifestation sur le site Michelin de Joué-les-Tours en 2013 contre les 726 suppressions de postes
Une manifestation sur le site Michelin de Joué-les-Tours en 2013 contre les 726 suppressions de postes © Maxppp - Patrice Deschamps/Nouvelle République/Maxppp

Joué-lès-Tours, France

Michelin a annoncé ce jeudi matin aux équipes travaillant à La Roche-sur-Yon (Vendée) son intention de fermer le site, qui emploie 619 personnes, d'ici fin 2020. Michelin affirme qu'il donnera "à chaque salarié concerné la possibilité de rester au sein de l'entreprise en France".  "C'est n'importe quoi ça ! C'est du blabla, des conneries !  dit Rémi recruté en 2016. "On va partir dans un autre site qui est lui aussi dans la merde" ?Tous les sites sont dans la merde. 

Double peine pour une quinzaine de salariés de Michelin à Joué-les-Tours

Cette annonce est vécue en quelque sorte comme une double peine pour une quinzaine de salariés de Michelin de Joué-les-Tours ! Ils ont appris la fermeture de l'usine vendéenne, 6 ans après avoir appris celle du site jocondien (728 suppressions de postes), et six ans après avoir accepté de partir travailler à la Roche-sur-Yon.  C'est le cas de David. "Je suis dégoûté parce qu'ils font des promesses qu'ils ne tiennent pas. On a fait beaucoup d'efforts, c'est comme ça qu'on nous remercie. On sentait qu'il y avait quelque chose qui allait pas. C'était pareil à Joué-les-Tours. C'est la même histoire. Je pense qu'il n'y aura plus d'usine en France".  

Je ne crois plus à l'avenir de Michelin. C'est fini. C'est une page qui se tourne - David, ancien salarié du site de Joué-les-Tours et parti à la Roche-sur-Yon

Le site Michelin de La Roche-sur-Yon est victime des difficultés du marché du pneu poids-lourd haut de gamme. Il est devenu hyper concurrencé par les fabricants asiatiques et l'usine vendéenne n'est plus assez compétitive selon la direction. La production est donc en chute libre depuis des mois. Les différents plans de productivité adoptés ces dernières années et les efforts consentis par les salariés n'ont donc rien changé. 

Choix de la station

France Bleu