Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Après la canicule, on prend le frais dans les montagnes des pays de Savoie

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Après le mois de juin le plus chaud de l'Histoire, le recours à la montagne permet de développer le tourisme hors saison de ski en Savoie et en Haute Savoie.

Sur le toit du téléphérique de Tignes
Sur le toit du téléphérique de Tignes - Stef Cané - Office de Tourisme de Tignes

Et si c'était l'année de tous les records pour l'économie des montagnes en dehors de la saison de ski ? Après les fortes chaleurs, l'altitude devient une valeur refuge. 

+ 20 % sur le glacier de Tignes

A Tignes, le glacier à plus de 3.000 mètres d'altitude est de plus en plus prisé par les skieurs en plein été, ou les simples randonneurs. Jacques Muller, du marketing à la société d'exploitation de Tignes, se réjouit de l'augmentation de fréquentation de 20 % ces jours-ci, en ce début de vacances, par rapport à l'an dernier. "Il est évident qu'on trouve chez nous du frais, une rupture totale avec la plaine. Les températures sont beaucoup plus clémentes qu'en vallée. En plus du glacier, on met en service pour la première saison un téléphérique à terrasse. Vingt personnes se hissent sur le toit décapotable tout le long de la montée de 3.000 à 3.500 mètres d'altitude. Là, sur le roof-top, on prend bien le frais !"

+ 7 % à Méribel-Mottaret

A Méribel-les 3 vallées, en Tarentaise, on profite aussi de la recherche de fraîcheur cet été. Nicolas Briois, de l'office de tourisme, estime cependant qu'il est "difficile de mettre en corrélation hausse de la fréquentation et canicule, mais il est vrai que, lors de l'épisode de canicule, nous avons beaucoup communiqué sur la possibilité de passer des vacances estivales en toute fraîcheur. Et nous constatons une hausse des réservations de 7 %, surtout sur le mois d'août." 

Parmi les nouveaux atouts de stations de ski en été, il y a le développement du vélo électrique. On pédale en plein été sans souffrir de la chaleur. C'est le cas à Méribel "où le "bike-park s'est beaucoup développé." Selon Nicolas Briois, "le vélo électrique en location a énormément démocratiser la pratique du vélo en montagne. C'est accessible à tous et en plus au frais."

Pour cet été, on mis en route un nouveau col réservé aux vélos, le col de la Lose, qui permet de joindre Méribel à Courchevel. En altitude. Au frais.