Économie – Social

Après la fermeture du Franprix de l'Argonne, la mairie d'Orléans veut réaménager la place Mozart

Par Etienne Escuer, France Bleu Orléans lundi 3 octobre 2016 à 6:10

Le Franprix de l'Argonne est définitivement fermé.
Le Franprix de l'Argonne est définitivement fermé. © Radio France - Etienne Escuer

Coup dur pour le quartier de l'Argonne à Orléans : le Franprix a fermé définitivement ses portes à la fin de l'été. Des négociations avec un éventuel repreneur sont en cours mais la mairie envisage de réorganiser les commerces de la place Mozart.

Franprix à l'Argonne, c'est fini ! Le magasin, installé sur la place Mozart depuis 7 ans connaissait des difficultés financières. Il avait succédé à une Lidl, dont les propriétaires étaient partis brutalement sans prévenir les élus ni la population. Cette fois, la mairie assure avoir prévenue en amont. Mais les habitants de l'Argonne ont eu la mauvaise surprise de ne pas voir le magasin rouvrir à la fin de l'été.

Avec la fermeture du Franprix, il ne reste plus que la supérette Sitis à l'Argonne. Mais elle est située dans le nord du quartier, ce qui pénalise les habitants qui résident au sud du boulevard Marie Stuart. Sana, une habitante du quartier, est animatrice dans une association : "Dès qu'on avait des petites courses à faire, on courait vite fait chez le Franprix et on achetait ce qu'il fallait. C'était vraiment une supérette de dépannage. Ça va manquer, il nous faut vraiment une autre supérette dans le quartier."

Des négociations avec un repreneur

Financièrement, le Franprix, avec 900m² de surface, ne pouvait pas se contenter d'un simple rôle de supérette d'appoint. De nombreux habitants, comme Mohamed, préféraient faire leurs courses ailleurs : "J'y venais juste pour dépanner quand j'avais besoin de quelque chose. Pour mes courses de la semaine, je vais dans les gros magasins, Carrefour, Auchan... Et il y a le Simply Market de Saint-Jean-de-Braye juste derrière chez moi".

La mairie d'Orléans souhaite réduire la surface de la supérette, explique Florence Carré, l'adjointe en charge du quartier est : "On voit avec les commerçants aux alentours, pour savoir comment on peut réaménager cette surface, si certains ont besoin d'un peu plus." Des négociations sont actuellement en cours avec un éventuel repreneur. Mais la supérette ne devrait rouvrir avant, au mieux, le début de l'année 2017.