Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Après la Plagne, Courchevel et Méribel-Mottaret sont épinglées par la Cour des Comptes pour les forfaits gratuits

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

La chambre régionale de la cour des comptes vient de publier son rapport définitif sur la S3V. Les forfaits offerts constitueraient chaque saison un "manque à gagner de 5 millions d'euros". La S3V dénonce un rapport à charge.

Courchevel
Courchevel © Radio France - Sarah Gilmant

Courchevel, Saint-Bon-Tarentaise, France

La chambre régionale de la cour des comptes vient de mettre en ligne (le 25 mars) son rapport définitif sur la Société anonyme d’économie mixte des Trois Vallées.

La S3V gère les pistes et des remontées mécaniques de Méribel-Mottaret, la Tania et Courchevel. La Chambre a passé au peigne fin deux périodes : 2009/2010 et 2015/2016.

La chambre estime que la S3V "doit davantage maitriser ses charges et réviser son modèle économique".  

Des forfaits trop gratuits pour la Chambre

La chambre régionale persiste et signe en stigmatisant les forfaits gratuits qui seraient offerts de manière trop généreuse, "dans des conditions parfois irrégulières". Les rapporteurs évoquent "un manque à gagner de près de 5 millions d'euros" (4 ,6 millions d'euros hors taxe, précise Franck Lombard)   

Frank Lombard, le maire d'Ugine, vice-président du conseil départemental de la Savoie, le président du conseil de surveillance de la S3V dénonce "un rapport à charge" sur cette question. 80 % de ces forfaits gratuits entreraient dans le cadre de conventions signées, avec à la clé des échanges de services. 

La réponse de Franck Lombard

La gratuité ne serait pas vraiment gratuite, selon Franck Lombard. "On a l'habitude avec la Chambre. Ils ont voulu nous épingler sur ce sujet. Le rapport a été présenté au conseil départemental et aucune question n'a été posée. Ce qui prouve bien que ce n'est pas un sujet politique."

Propriétaires terriens et moniteurs. Des forfaits en échange de service.

L'élu s'interroge sur le fait que seule la S3V soit montrée du doigt. D'autres, concurrents ont les mêmes pratiques. Il se justifie ainsi : "Les propriétaires terriens nous donnent des droits de passages. Et les moniteurs de ski, on les sollicite pour de la main d'oeuvre ou des recherches lors d'avalanches, ou pour des secours. Ils ne sont pas payés en argent, ùmais avec des forfaits. Et puis on ne fait que ce qu'une société commerciale pratique. Vous n'invitez pas à boire un coup vos meilleurs clients , vous ?"

D'après le vice-président du conseil général en charge du tourisme, "les élus du conseil général ne bénéficient plus de forfaits gratuits à Courchevel depuis trois ou quatre ans."

Les rapports de la chambre régionale de la cour des comptes, inlassablement, dénoncent la pratique de la gratuité et, petit à petit, les sociétés de remontées mécaniques se convertissent à la transparence.

►La Société des 3 Vallées, c'est colossal :  Plus de 60 millions d'euros de chiffre d'affaire, l'une des cinq plus grandes sociétés de France dans ce domaine des remontées mécaniques, près de 650 employés en saison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu