Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après la réunion avec Jean Castex, Jean-Luc Boch (France Montagnes) : "On n'exclut pas d'ouvrir pour Noël !"

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Isère

Deux heures de Visio-conférence ce lundi matin entre le Premier Ministre et les acteurs de la montagne française. Des avancées sur les aides, pas sur l'ouverture des remontées mécaniques à Noël. Mais les élus et les professionnels des pays de Savoie y croient encore.

Deux heures de Visio-conférence avec le Premier Ministre
Deux heures de Visio-conférence avec le Premier Ministre - Capture

"Forcément déçu" Jean-Luc Boch le maire de la Plagne (Savoie) ne nie pas que l'exécutif n'a pas ouvert la porte , pour une activité totale des domaines skiables à Noël. "Pour des raisons d'idéologie politique" estime celui qui préside France Montagnes, l'organisme de promotion des montagnes françaises.

Nouveau point le 11 décembre 

Les défenseurs de l'ouverture totale de la montagne ont toutefois obtenu des choses à l'issue de ces deux heures de discussion avec Jean Castex et des ministres tels que Bruno Lemaire pour Economie ou Elisabeth Born pour le Travail. D'abord, une nouvelle rencontre le 11 décembre au petit matin, afin de coller au plus près de la situation sanitaire et du suivi des aides aux professionnels de la montagne.

Les participants semblent avoir eu l'oreille du gouvernement concernant une revalorisation des aides. Comme l'explique Jean-Luc Boch, "on a fait comprendre que les pertes n'étaient pas seulement liées aux remontées mécaniques. Tous nos investissements s'effondrent. Et toutes les collectivités sont frappées de plein fouet." 

Xavier Roseren le député LREM de Haute-Savoie a fait selon lui avancer la cause "des aides spécifiques pour les stations qui fonctionnent en régie municipale".   

Les pays de montagne ne désarment pas

Pas d'infléchissement de la fermeté sur les remontées mécaniques. Malgré ce constat, ne dîtes pas à Jean-Luc Boch que la messe est dite. "Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. On a une mobilisation sans précédent des montagnes françaises. Cela se structure et grandit à chaque minute. On y croit encore. On n'exclut pas d'ouvrir pour Noël. On ne se laissera pas enterrer, surtout quand on voit les Autrichiens, les Suisses ou les Espagnols qui ouvrent à côtés de nous. On est les seuls territoires de France à avoir mis sur pied des protocoles sanitaires globaux - pour les saisonniers et les vacanciers - validés par les Agences Régionales de Santé et la cellule de crise COVID. Ce n'est pas possible de ne pas en tenir compte."  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess