Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après le confinement, ils ont décidé de changer de métier

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Pour ces salariés, la crise sanitaire a agi comme un électrochoc : plus question de poursuivre le même métier. Ils sont nombreux, après le confinement, à consulter les cabinets de ressources humaines pour changer de carrière.

Carine Chomilier accompagne les changements de carrière au sein du cabinet PerfHomme à Clermont-Ferrand.
Carine Chomilier accompagne les changements de carrière au sein du cabinet PerfHomme à Clermont-Ferrand. © Radio France - Juliette Micheneau

Les deux mois de confinement nous ont tous fait cogiter : entre ceux qui se sont retrouvés "en première ligne", comme à l'hôpital, dans les supermarchés ou au volant d'un camion, et ceux qui, confinés chez eux, ont commencé à se poser de sérieuses questions sur leur métier et son utilité.

Le confinement les a fait changer de carrière. Reportage de Juliette Micheneau

Alice travaille depuis presque 15 ans dans la communication et l'événementiel d'un grand groupe. Pour elle le confinement a agi comme un révélateur : "Toutes mes activités ont été stoppées, j'étais en télétravail mais je n'avais pas grand chose à faire. Je n'étais utile ni à mes collègues, ni aux personnes qui étaient vraiment en difficulté. J'ai été gagnée par ce sentiment d'inutilité." Alice en arrive à se dire : 

"Mon Dieu, je ne sais faire que ça, mais à quoi je sers dans cette société ?"

Les cabinets de ressources humaines plus sollicités

La jeune femme n'est pas la seule à s'interroger confirme Carine Chomilier, la consultante qui l'accompagne dans son changement de carrière au sein du cabinet PerfHomme, à Clermont-Ferrand. "Avant la période de confinement on était plutôt sur une montée en charge des recrutements, et là il y a eu un basculement." Le cabinet reçoit en ce moment plusieurs appels par semaine de salariés en questionnement sur leur avenir professionnel. "Pas mal de personnes dans le marketing, dans l'événementiel, la communication..."

Des causes multiples

La question du sens de son travail et de son utilité est évidemment une cause de ces changements de vie professionnelle, mais elle n'est pas la seule explique Jean-Charles de Fouchier, fondateur du cabinet PerfHomme. "Le confinement nous a amené à retrouver un peu le sens de la famille", les salariés sont ainsi plus nombreux à vouloir retrouver du temps de qualité avec leurs proches.

Jean-Charles de Fouchier, fondateur du cabinet PerfHomme, spécialisé dans les ressources humaines.

Certains se posent aussi la question de leur lieu de travail. "Beaucoup de personnes se sont confinées en province et y ont pris goût", au point que des candidats au recrutement qui refusaient certaines zones géographiques avant le confinement, sont aujourd'hui intéressés.

Le télétravail a également eu un impact, entre les salariés qui se sont retrouvés en difficulté loin de leur cadre habituel, et ceux que la situation a révélé. "Certaines personnes ont apprécié cette autonomie", explique Jean-Charles de Fouchier, "et pour elles, au contraire, c'est difficile de revenir dans l'entreprise".

La crise a aussi mis à mal certains secteurs d'activité. Ce cabinet de ressources humaines voit également toquer à sa porte des personnes dont l'entreprise se retrouve en difficulté et qui veulent changer pour un secteur plus porteur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess