Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Après les épisodes de grippe aviaire, les conserveurs périgourdins diversifient leur production

vendredi 15 juin 2018 à 17:04 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

Deux ans après le premier gros épisode de grippe aviaire dans le département, les conserveurs de Dordogne ont décidé de varier leurs productions. Certains d'entre eux, réunis au sein du syndicat des artisans conserviers, produisent désormais des conserves végétales ou à base de truite, de bison..

Pierre Plassard, président du syndicat des artisans conserveurs et Grégory Cordier  du centre technique de conservation des produits agricoles.
Pierre Plassard, président du syndicat des artisans conserveurs et Grégory Cordier du centre technique de conservation des produits agricoles. © Radio France - Benjamin Fontaine

Parce qu'il n'y a pas que le canard et l'oie dans la vie, les artisans conserveurs du Périgord cherchent à se renouveler. Depuis deux ans, la moitié de la petite quinzaine d'entreprises du syndicat des artisans conserveurs teste de nouveaux produits.

Cette "révolution" est la conséquence directe des différents épisodes de grippe aviaire qui ont touché toute la filière palmipède. Les artisans ont pris conscience qu'il fallait diversifier leurs productions. Ils ont testé de nouvelles recettes, appris de nouveaux procédés sans trop investir, aidés et aiguillés par la chambre des métiers en lien avec le centre technique de conservation des produits agricoles (CTCPA).

Truite, crème brûlée, bison

Parmi ces nouveaux produits on trouve des crèmes brûlées aux châtaignes et aux noix, beurre ou rillettes de truite fumée, du bison façon Cro-Magnon ou des tartinables d'aubergine et de courgettes. "Il y a quelques années de cela on n'élevait pas de bison en Dordogne, la production de châtaignes était inexistante. Il faut faire avec les produits qui arrivent sur le marché et s'adapter aussi aux envies des consommateurs," explique Pierre Plassard, président du syndicat des artisans conserveurs du Périgord. 

Ces dix dernières années, le nombre de conserveurs membres du syndicat n'a pas beaucoup évolué malgré les épisodes de grippe aviaire. Ces épidémies ont servi de déclic aux entreprises mais le canard et l'oie représentent encore 90% de la production des conserveurs.